(Tampa) Tom Brady et les Buccaneers de Tampa Bay s’attendent à être meilleurs contre les Panthers de la Caroline.

Fred Goodall
Associated Press

Le sextuple champion du Super Bowl a connu des ennuis à son premier match avec sa nouvelle équipe, a été enguirlandé par son entraîneur pour avoir lancé une interception retournée pour un touché, et ne connaît qu’une seule façon de rebondir après avoir encaissé une défaite en lever de rideau de la saison.

Persévérer.

« Chaque semaine, le défi est différent, a dit Brady. Ça commence par une bonne communication, comprendre la manière de gagner le match, comment le perdre, et être sur la même longueur d’onde que ses coéquipiers afin de pouvoir accomplir quelque chose.

« Évidemment, provoquer un revirement, ça rend la victoire difficile à obtenir… Ce jeu consiste à marquer des points. Il faut trouver la manière de marquer plus de points que l’autre équipe, a-t-il ajouté, en ajoutant que les Bucs (0-1) doivent éviter les pénalités et les autres jeux négatifs. Nous avons passé beaucoup de temps là-dessus cette semaine. »

Il y a également eu beaucoup de distractions à la suite des commentaires de l’entraîneur-chef Bruce Arians concernant les deux revirements du quart étoile dans la défaite de 34-23 la semaine dernière contre les Saints à La Nouvelle-Orléans.

Arians a balayé du revers de la main les reproches concernant sa sortie publique, en assurant que la relation entre Brady et lui est toujours bonne.

« Je me fous en peu de ce que les gens pensent, a évoqué Arians. Tout ce qui compte, c’est ce qu’il pense, et ce que je pense. »

Pour sa part, le quart a été plutôt avare de commentaires.

« Il est l’entraîneur-chef. Je suis le joueur, a dit Brady. Nous essayons simplement de gagner des matchs. »

Les Panthers (0-1) s’attendent à voir le vétéran âgé de 43 ans rebondir et offrir une belle performance.

« J’ai le plus grand respect au monde pour Tom Brady », a assuré l’entraîneur-chef recrue Matt Rhule, qui a subi un revers de 34-30 à son premier match à la barre de l’équipe contre les Raiders de Las Vegas.

« Je crois qu’on en apprend beaucoup à propos d’un quart lorsque les choses vont mal, a poursuivi Rhule. Certaines choses ont mal été pendant le match, mais Tom a gardé le fort, a ramené son équipe à 10 points et elle pouvait encore croire à la victoire… Nous sommes certains que nous serons débordés. Personne ne rebondit aussi bien que Tom après une défaite. »