(Ottawa) Il appert que la Ligue canadienne de football ne devrait pas compter sur une aide financière dont elle a grandement besoin de la part du gouvernement fédéral.

La Presse canadienne

Plus tôt ce mois-ci, la LCF a soumis une demande d’aide financière révisée à Ottawa d’environ 42,5 millions. En avril, ce sont quelque 150 millions que la LCF souhaitait obtenir en cas d’annulation de la saison 2020 en raison de la pandémie de COVID-19.

Mercredi, le député conservateur de Saskatoon-Grasswood, Kevin Waugh, a demandé au ministre du Patrimoine canadien, Steven Guilbeault, si l’aide du gouvernement allait bientôt être fournie à la LCF. Guilbeault n’a pas dit non directement, mais n’a pas non plus garanti une quelconque aide financière.

« Nous comprenons que pour plusieurs Canadiens, le sport professionnel fait partie de leur vie quotidienne et nous respectons cela, a dit Guilbeault. Avec Sport Canada, notre gouvernement finance le sport amateur et les programmes jeunesse à travers le pays.

Sport Canada ne finance pas les ligues indépendantes à but lucratif où celles ne faisant pas partie du mandat de Football Canada. Nous encourageons les organisations qui ont besoin d’assistance financière à contacter leur institution financière afin de voir les options qui s’offrent à elles.

Le ministre du Patrimoine canadien Steven Guilbeault

Cela a mené Waugh, un ex-journaliste sportif, à répliquer : « Je comprends donc, M. le président, que la réponse serait non à la Ligue canadienne de football ? ».

La LCF et l’Association des joueurs (AJLCF) continuent leurs négociations au sujet d’une modification de la convention collective qui leur permettrait de disputer une saison écourtée, qui serait lancée le 1er septembre.

Mardi, la ligue a annoncé que Winnipeg serait retenue comme ville-pôle afin d’y disputer cette saison écourtée. Afin d’aller de l’avant avec ce projet, la ligue doit s’entendre avec les joueurs et obtenir une aide financière du gouvernement.