Le président et chef de la direction des Packers de Green Bay, Mark Murphy, s’attend à ce que les matchs locaux du club ne soient disputés que devant 10 à 12 000 spectateurs... s’ils peuvent être joués devant des spectateurs.

Steve Megargee
Associated Press

Les Packers ont annoncé la semaine dernière que la capacité de 81 441 spectateurs du Lambeau Field serait « réduite de façon significative » en raison de la pandémie de COVID-19. Murphy a révélé mardi l’ampleur de cette réduction, tout en se disant optimiste qu’une saison aura lieu.

Murphy a participé à une vidéoconférence pour révéler les revenus et dépenses des Packers, seule équipe propriété du public, pour leur dernière année fiscale en prévision de la réunion des propriétaires de la NFL, jeudi.

Il a ajouté que l’équipe attendrait le plus possible avant de déterminer la capacité maximale du stade, mais que de 10 à 12 000 est le maximum qui serait permis selon les directives des Centres pour la prévention et le contrôle des maladies et la NFL.

Selon lui, les Packers sont bien positionnés pour faire face à cette pandémie, avec une réserve de 411 millions US.

Au cours de la dernière année fiscale, les Packers ont engrangé des revenus de 506,9 millions, dont des profits record de 70,3 millions. L’année précédente, les profits ne se chiffraient qu’à 724 000 $.

Les dépenses ont quant à elles chuté, passant de 477,2 millions à 436,6 millions.