Le commissaire de la Ligue canadienne de football, LCF, Randy Ambrosie, a officiellement demandé à la Spring League, une ligue de développement américaine, une proposition formelle de partenariat.

Dan Ralph
La Presse canadienne

Brian Woods, président et chef de la direction de la Spring League (SL), dit avoir parlé avec Ambrosie mercredi. Il a ajouté qu’Ambrosie était ouvert à son concept et lui a demandé une proposition en bonne et due forme afin qu’il puisse la présenter au Bureau des gouverneurs de la LCF.

La semaine dernière, Woods a déclaré à La Presse canadienne qu’il a offert à la LCF que de deux à quatre de ses équipes s’entraînent en compagnie des clubs de la SL ou les affrontent en matchs préparatoires en septembre dans un format condensé.

Ambrosie a annoncé le 20 mai que le meilleur scénario pour la LCF serait de jouer une saison écourtée à compter de septembre. Mais il a aussi rappelé que la saison 2020 risque toujours d’être annulée.

La Spring League est une ligue de développement de quatre équipes de 38 joueurs qui s’entraînent et jouent tous au même complexe.

Sa saison commence habituellement en mars et dure trois semaines. Les équipes jouent deux matchs chacune et la ligue organise des essais pendant son entre-saison. Ses joueurs ne sont pas rémunérés, mais ils sont logés et nourris pendant la saison.

Selon Woods, la SL a fourni une soixantaine de joueurs à la LCF depuis 2017, dont le quart des Argonauts de Toronto McLeod Bethel-Thompson, le receveur du Rouge et Noir d’Ottawa Jalen Saunders, ainsi que l’ex-quart des Alouettes de Montréal Johnny Manziel.