(Foxborough) L’ailier espacé des Patriots de la Nouvelle-Angleterre Antonio Brown s’est entraîné avec l’équipe mercredi après-midi, au lendemain du dépôt d’une poursuite civile de son ex-entraîneuse personnelle dans l’État de la Floride, laquelle allègue qu’il l’aurait agressée sexuellement en trois occasions.

Associated Press

Avant la séance d’entraînement, l’entraîneur-chef Bill Belichick avait refusé de répondre aux autres questions relatives à Brown, dont son statut en vue du match de dimanche contre les Dolphins à Miami. Il a plutôt recommandé aux journalistes de consulter le communiqué des Patriots émis mardi soir, dans lequel ils ont indiqué qu’ils étaient au courant de la poursuite et qu’ils «prenaient ces allégations très sérieusement».

«Antonio et ses représentants ont émis des commentaires, donc je ne m’avancerai pas là-dessus, a dit Belichick. Ils sont comme ils sont. Nous avons analysé la situation. Nous avons pris ça très sérieusement au sein de l’organisation. Je suis certain que des questions persistent, mais je ne prendrai pas part à cette discussion.»

AP

Bill Belichick

Brown a d’ailleurs nié ces allégations. Darren Heitner, un avocat qui représente le joueur-vedette, a mentionné que son client envisageait de déposer une poursuite en diffamation. La NFL n’a émis aucun commentaire, mais a précisé qu’une enquête sera déclenchée dans ce dossier.

Durant la portion de la séance d’entraînement admissible aux membres des médias, Brown portait un chandail blanc orné du numéro 1 et son casque protecteur était équipé d’une visière teintée. Brown a porté le numéro 84 depuis le début de sa carrière, il y a neuf ans, mais ce numéro est présentement porté par l’ailier rapproché des Patriots Ben Watson.

Belichick a été interrogé spécifiquement sur la possibilité que le nom de Brown soit ajouté à la liste d’exemption du commissaire de la NFL Roger Goodell. Cette désignation spéciale, qui peut être utilisée par Goodell à sa discrétion, permet à la ligue de déclencher une enquête sur des allégations qui pourraient enfreindre la politique comportementale de la NFL. Si le nom de Brown est ajouté à cette liste, alors il ne pourrait s’entraîner avec les Patriots, ni assister à leurs matchs.

Brown avait été initialement échangé des Steelers de Pittsburgh aux Raiders d’Oakland l’été dernier. Il a ensuite été victime d’une étrange blessure à un pied, a été impliqué dans une lutte avec la NFL à propos de son casque protecteur, s’est absenté de nombreuses séances d’entraînement, a écopé de plusieurs amendes salées, s’en est pris au directeur général des Raiders Mike Mayock et a publié plusieurs messages controversés sur les réseaux sociaux qui ont mené à la décision du club californien de le libérer.

Il a ensuite ratifié une entente avec les champions en titre du Super Bowl.