Jacques Villeneuve est de retour en piste - pour ce week-end, à tout le moins. Le champion de la F1 en 1997 n'a plus tout à fait la même notoriété, mais il espère raviver sa carrière en prenant part à la course Nationwide du NASCAR sur le circuit Road America, cette fin de semaine.

Chris Jenkins ASSOCIATED PRESS

Le natif d'Iberville n'a pas eu de volant de façon régulière en série de haut niveau depuis 2006. Il est venu près d'un retour en Formule Un cette année, et n'a pas encore abandonné l'espoir de retourner en F1, mais il reste intrigué par le NASCAR, et est d'ailleurs à la recherche d'une entente de ce côté. Il a tenté d'y évoluer à temps plein en 2008, mais son équipe a perdu sa commandite.

«Je n'ai pas piloté pendant une saison complète depuis quelques années. J'étais bien occupé à élever des enfants, ce qui en fait est plus exigeant que la course automobile, a dit Villeneuve, qui est père de deux enfants. Maintenant le plan est de revenir en piste à temps plein - en devant de peloton, évidemment, et de me retrouver à nouveau dans le cercle du vainqueur.»

C'est ce qu'il tentera de faire à Road America, un circuit routier de 6,4 km posant un bon défi, dans les collines du centre du Wisconsin. Il y a remporté deux course de type IRL, en 1994 et 1995, quand l'ancienne série CART attirait de grosses foules à cette piste.

«Je me rappelle de la piste comme si j'y avais conduit la semaine passée, a mentionné Villeneuve, 39 ans. Ç'a toujours été l'un de mes circuits routiers préférés. Je me cherchais une excuse pour revenir ici, et je m'amuse bien.»

Villeneuve ne pensait jamais retourner à Road America après son passage en CART. Mais quand des problèmes financiers ont forcé la piste Milwaukee Mile à laisser tomber la présentation d'événements majeurs, la piste Road America a pris sa place dans le calendrier de la série Nationwide.

Villeneuve a été le cinquième plus rapide, lors des premiers essais de vendredi, et on s'attend à le voir parmi les meneurs pendant la course, samedi.

«Il a du talent, a dit le vétéran pilote Ron Fellows. Vous ne devenez pas champion mondial de Formule Un en étant un idiot.»

Villeneuve est reconnu par plusieurs amateurs qui lui demandent de signer des photos, et il est tenu en haute estime par ses rivaux. Les pilotes Owen Kelly et Victor Gonzalez fils semblaient emballés de simplement être assis à ses côtés, vendredi en conférence de presse.

«C'est surréaliste que Jacques soit ici, a dit Gonzalez. J'ai vu plusieurs de ses courses, et tout ce que je peux dire, c'est que c'est un honneur de rivaliser avec lui sur la même piste.»