Le Britannique Lennox Lewis, ancien champion du monde des poids lourds, a déclaré dimanche qu'il pourrait faire son retour sur le ring moyennant 100 millions de dollars, après que son ex-adversaire, l'Ukrainien Vitali Klitschko, a appelé à une revanche du combat de 2003.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Si quelqu'un est prêt à me donner une somme d'argent convenable, disons environ 100 millions de dollars (env. 79,5 millions d'euros), alors je monterai à nouveau sur le ring», a déclaré Lewis, qui n'a pas combattu depuis 2003, à l'hebdomadaire britannique Mail on Sunday. «Je n'ai pas à le faire (remonter sur le ring, ndlr). Je n'ai pas besoin de cet argent et mon héritage parle de lui-même», a toutefois tempéré le boxeur de 43 ans, avant de préciser: «Mais la boxe a besoin de moi. Aujourd'hui, chez les lourds, les combats sont tellement ennuyeux. Tous les grands noms ne boxent plus. Je voudrais sauver mon sport».

Jusqu'à présent, Lewis, qui a promis qu'il reviendrait «pour gagner et non faire de la figuration», n'a reçu que des offres de 40 millions de dollars pour enfiler à nouveau les gants.

Vitali, 37 ans, l'aîné des frères Klitschko, est sorti de sa retraite en octobre, près de quatre ans après son dernier combat, pour s'adjuger la ceinture WBC, en battant le Nigérian Samuel Peter par arrêt de l'arbitre au 9e round.

La semaine dernière, le boxeur ukrainien avait appelé à une revanche face à Lennox Lewis, ancien détenteur des ceintures WBO, IBF et IBO, qui l'avait battu le 21 juin 2003 par arrêt à la 6e reprise, avant de mettre un terme à sa carrière en 2004.