(Los Angeles) La superstar des Lakers de Los Angeles LeBron James a enfreint le protocole sanitaire relatif à la COVID-19, mis en place par la NBA, en participant à une opération promotionnelle, mais ne sera pas suspendu, rapporte ESPN citant un porte-parole de la ligue.

Agence France-Presse

Avant de qualifier son équipe championne en titre pour le 1er tour des séries éliminatoires, en battant mercredi soir les Warriors de Golden State grâce à un lancer salvateur à 58 secondes de la fin, James était présent à une soirée organisée par une marque de tequila (Lobos 1707), dont il possède des parts, aux côtés de vedettes comme le rappeur Drake et l’acteur Michael B. Jordan (Creed). Tous ont dû présenter un test négatif pour cela.

« C’est une violation du protocole [de la ligue] en vigueur et, comme nous avons pu le faire dans des situations comparables au sein de la Ligue, cela a été notifié à l’équipe » des Lakers, a indiqué le représentant de la NBA à ESPN.

Selon le règlement, les joueurs qui ne respectent pas les directives sont sujets à des avertissements, des amendes ou des suspensions. Ce type d’écart peut ainsi entraîner sept jours d’isolement, pour celui qui s’en trouve coupable.

Pour autant, James, qui ne veut pas dire s’il a été vacciné ou non, ne sera pas suspendu, ont affirmé d’autres sources à Adrian Wojnarowski, journaliste très renseigné d’ESPN, car « la nature de l’évènement n’a pas atteint un niveau élevé de menace de propagation du virus ».

Ce qui arrangerait grandement les affaires des Lakers, alors qu’ils démarrent dimanche leur campagne des séries éliminatoires à Phoenix, tête de série N.2.