Au moins une Canadienne remportera un titre au championnat de basketball universitaire américain, dimanche.

La Presse Canadienne

Et Andrew Nembhard pourrait offrir au Canada un rare doublé, lundi.

Une Canadienne fait partie de chacune des deux équipes qui prendront part à la finale féminine, qui aura lieu dimanche, à San Antonio.

La Torontoise Alyssa Jerome, du Cardinal de l’Université Stanford, a vu vendredi sa troupe signer une victoire à l’arraché de 66-65 contre les Gamecocks de l’Université de la Caroline du Sud, qui comptent dans leurs rangs l’Ontarienne Laeticia Amihere.

Plus tard en soirée, la Torontoise Shaina Pellington a obtenu deux points pour les Wildcats de l’Université de l’Arizona, qui ont surpris sa compatriote Aaliyah Edwards et les Huskies de l’Université du Connecticut par la marque de 69-59.

Jerome et Pellington pourraient devenir la première Canadienne à gagner le titre national depuis Kia Nurse, qui l’a fait deux ans d’affilée avec les Huskies (2015, 2016).

PHOTO ROBERT DEUTSCH, USA TODAY SPORTS

Andrew Nembhard est un élément clé des Bulldogs de l’Université Gonzaga qui affrontera UCLA en demi-finale masculine, samedi, à Indianapolis.

L’Ontarien Nembhard est un élément clé des Bulldogs de l’Université Gonzaga, qui affronteront les Bruins de UCLA en demi-finale masculine, samedi, à Indianapolis. Le vainqueur retrouvera les Cougars de l’Université Houston ou les Bears de l’Université Baylor en finale, lundi.

Selon les archives de Basketball Canada, les Canadiens n’ont jamais remporté les titres féminins et masculins de la NCAA la même année. La NCAA a commencé à organiser un tournoi féminin en 1982.