(Los Angeles) De retour à Cleveland, LeBron James a été étincelant lors de la victoire (115-108) des Lakers contre les Cavaliers, lundi en NBA, lors d’une soirée également marquée par le second succès d’affilée du « Big 3 » des Nets contre le Heat.

Agence France-Presse

LeBron sans pitié

Voilà deux ans qu’il n’avait plus refoulé le parquet des Cavs, alors « LBJ », surmotivé, a sorti le grand jeu pour écœurer son ancienne équipe lors du dernier quart. Ses 21 points (9/10 aux tirs) ont été dévastateurs. Et il a fini avec 46 unités (19/26), plus haut total de sa saison.

Clin d’œil qui donnera du baume au cœur aux fans, à la veille du premier anniversaire de la mort de Kobe Bryant, James, 36 ans, est devenu le joueur le plus âgé des Lakers à dépasser les 40 points dans une rencontre, depuis son glorieux aîné qui en avait inscrit 60 à 37 ans, lors du dernier match de sa carrière en 2016.

Omniprésent, il a ajouté 8 rebonds, 6 passes, 2 contres dont un dans la stratosphère, sous les yeux ébahis de Kevin Love, son ancien coéquipier du titre remporté en 2016, actuellement blessé et avec lequel il s’est amusé à refaire leur combinaison de « high five » au mépris du protocole anti-COVID-19 de la NBA.

« C’est quand même génial de voir qu’il peut encore élever son niveau comme ça. Il voulait vraiment gagner contre son ancienne équipe ici. Il nous a portés jusqu’au bout, c’est une de ses grandes soirées dont on se souviendra… », a commenté Frank Vogel, l’entraîneur du leader à l’Ouest.

Brooklyn finit fort

PHOTO ADAM HUNGER, AP

James Harden (13) et Kevin Durant (7)

Quand le score est serré en fin de match, mieux vaut avoir avec soi une star capable de faire la différence. Les Nets eux en ont trois et quand ils s’y mettent ensemble, c’est redoutable, comme l’a constaté à ses dépens le Heat, qui a craqué (98-85) après un terrible 15-0 encaissé.

Durant ce fatal quatrième quart, Kevin Durant (20 pts 13 rbds), pourtant guère adroit (6/21 au shoot), a commencé le travail de démolition du Heat avec deux paniers derrière l’arc, Kyrie Irving (16 pts), appliqué en défense, a sauvé des ballons, et James Harden a mis la touche finale en entrant 10 de ses 20 points.

Il a bien fallu ce réveil du « Big 3 » pour éviter un troisième revers en quatre matchs ensemble, tant le Heat, pourtant privé de Jimmy Butler, lui a tenu la dragée haute dans le sillage de Bam Adebayo (26 pts, 10 rbds, 5 passes).

Les Nets consolident leur 5e place. Miami reste engoncé au 13e rang.

Denver bat Doncic

Le prodige slovène Luka Doncic a encore réussi un impressionnant triple-double (35 pts, 16 passes, 11 rbds), son sixième de la saison, doublant pour l’occasion Nikola Jokic (20 pts, 10 rbds). Mais ce sont les Nuggets qui ont eu le dernier mot sur les Mavericks (117-113).

Après l’exclusion de Jamal Murray pour un coup jugé intentionnel, donné avec son bras droit à l’aine de Tim Hardaway Jr, c’est le 6e homme Michael Porter Jr (30 pts) qui a tenu la maison Nuggets. Ses huit points dans les dernières secondes ont fait la différence.

Après ce 4e succès consécutif, Denver conforte sa 5e place à l’Ouest, Dallas glisse au 10e rang.

Vengeances en série

Indiana, Detroit et Orlando, qui restaient sur des défaites contre Toronto, Philadelphie et Charlotte, ont pris leur revanche en « back-to-back ».

Les Pacers (4e à l’Est) se sont appuyés sur Malcolm Brogdon (36 pts, 9 passes) pour s’imposer (129-114) aux dépens des Raptors.

Les Pistons ont profité de l’adresse de l’arrière Delon Wright (8/12, 28 pts, 9 passes) pour surprendre les Sixers qui ne sont pas les mêmes quand Joel Embiid n’est pas là (quatre absences, autant de défaites).

Le Magic a écarté les Hornets (117-108), grâce à Nikola Vucevic (28 pts, 12 rbds), au cours d’un match historique puisque, pour la première fois, le trio arbitral était composé de deux femmes et un homme.