(Miami) Les Wizards de Washington sont maintenant assurés de passer au moins 11 jours sans jouer à la suite du report d’un autre match, au moment où l’équipe fait face à des soucis liés à la COVID-19.

Tim Reynolds
Associated Press

Le match que les Wizards devaient jouer mercredi à Charlotte a été reporté, a annoncé la NBA lundi. Il s’agit du 14e report d’un match depuis le 10 janvier, et à cet égard, aucune formation n’a été plus touchée que les Wizards.

Pour les Wizards, il s’agit d’un cinquième match consécutif à être repoussé, et ils ne joueront pas avant vendredi, à Milwaukee.

Tard la semaine dernière, la direction des Wizards avait révélé que six joueurs avaient contracté le virus de la COVID-19 et que trois autres étaient tenus à l’écart parce que la recherche de contacts avait indiqué qu’ils pouvaient avoir été exposés au virus.

Par ailleurs, le match entre les Pistons de Detroit et le Heat de Miami, qui devait s’amorcer à 15 h lundi, a commencé peu après 20 h afin que la ligue et les clubs impliqués ne procèdent à plus de tests de détection de la COVID-19.

Les 14 parties reportées depuis le 10 janvier impliquent maintenant 19 clubs, dont un match qui devait avoir lieu le Jour Martin-Luther-King-fils ce lundi : les Cavaliers de Cleveland contre les Wizards.

Un autre match, qui devait avoir lieu le 23 décembre entre le Thunder d’Oklahoma City et les Rockets de Houston, avait aussi été repoussé parce que les Rockets ne comptaient pas assez de joueurs admissibles.

Les Suns de Phoenix renoueront avec l’action lundi soir à Memphis, mettant fin à une semaine d’inactivité imprévue pour le club de l’Arizona.

Les Suns ont eu trois rencontres de reportées en raison de la COVID-19, que ce soit en raison de tests positifs ou non concluants, ou encore en raison du traçage des contacts qui a entraîné un isolement de certains de ses membres.

Les matchs reportés, lorsque ce sera possible, seront repris en deuxième portion de calendrier, du 11 mars au 16 mai. La NBA n’a pas encore rendu publique la deuxième partie de son calendrier. Elle ne doit pas le faire avant la mi-février au plus tôt.