Avec cinq matchs ayant déjà été reportés cette semaine et au moment où d’autres équipes font face à des problèmes liés au coronavirus, la NBA et l’Association des joueurs de la ligue ont mis en place de nouvelles mesures, mardi, dans l’espoir de permettre à la saison de se poursuivre de façon sécuritaire.

Tim Reynolds
Associated Press

Parmi les nouvelles mesures, les joueurs et les membres du personnel des équipes devront demeurer à leur résidence lorsqu’ils seront dans leur marché local, et ne pourront pas sortir de leur chambre d’hôtel ou recevoir des invités de l’extérieur lorsqu’ils se trouveront à l’étranger.

Ces mesures devront être respectées pendant « au moins les deux prochaines semaines », ont précisé les dirigeants de la ligue et de l’Association des joueurs.

Plusieurs des nouvelles mesures ressemblent à celles employées lors de la relance des activités de la ligue l’été dernier en Floride.

Deux matchs prévus mercredi ont été reportés : Orlando à Boston et l’Utah à Washington.

En raison du traçage des contacts, les Wizards n’ont pas le minimum de huit joueurs disponibles.

Mardi, les Wizards ont fait savoir que deux de leurs joueurs allaient être placés sur la liste relative aux protocoles.

« Nous allons simplement suivre ce que la NBA nous dit », a commenté l’entraîneur-chef des Wizards, Scott Brooks.

« Ce sont eux les experts. Ils ont toute l’information médicale, ils ont toute l’information scientifique, ils ont tout, toutes les données. […] Ce que la NBA veut que nous fassions, je suis en faveur. »

Depuis dimanche, cinq matchs ont été repoussés, donc trois impliquant les Celtics.

À l’heure actuelle, huit joueurs des Celtics ne sont pas disponibles parce que leurs noms se trouvent sur liste de la NBA relative aux protocoles sanitaires et sécuritaires. Cela signifie qu’ils ont soit été contaminés, soit exposés à quelqu’un de positif.

Tout ce qui est permis dans les marchés locaux, pour l’instant, est « d’assister aux activités liées à l’équipe, au complexe de l’équipe ou à l’aréna, de s’entraîner à l’extérieur ou d’effectuer des activités essentielles », ont déclaré les représentants de la ligue et de l’association des joueurs.

À l’extérieur, les activités d’équipe et les urgences sont les seules raisons permises pour quitter.

« Personne ne veut un plus grand nombre de restrictions », a déclaré Michele Roberts, directrice exécutive de l’Association des joueurs, dans un message transmis à l’Associated Press.

« Personne ne veut voir une augmentation du taux d’infection si nous pouvons poser des gestes pour réduire les risques. Nos experts ont déterminé que ces nouvelles directives vont s’ajouter à notre arsenal pour contrer le virus. Ce serait irresponsable et inacceptable de ne pas employer de nouvelles mesures dont l’objectif est de promouvoir et protéger davantage la sécurité de nos joueurs », a également noté Roberts.

Le Magic doit également affronter les Celtics vendredi à Boston, mais rien n’a encore été annoncé quant à la présentation ou non de cette rencontre.

« J’ai l’impression de vivre ma vie dans une boîte », a illustré, lundi soir, le garde Damian Lillard des Trail Blazers de Portland.

« Je vais à l’entraînement, je retourne à la maison. Je ne vais nulle part ailleurs. »

Lorsque les tests ont commencé vers la fin du mois de novembre, avant le début des camps d’entraînement, 48 joueurs avaient obtenu des résultats positifs à des tests de dépistage de la COVID-19. Lors des quatre dernières semaines, la ligue a dénombré sept tests positifs parmi ses joueurs, ce qui explique en partie pourquoi la NBA et ses gouverneurs ne sont pas encore enclins à mettre la saison en mode pause.

Parmi les autres mesures annoncées mardi, les rencontres d’avant-match dans les vestiaires ne pourront pas durer plus de dix minutes, et lorsque ces rencontres auront lieu, tous les participants devront porter un masque.

La distanciation physique et le port du masque seront également requis lors de rencontres tenues dans des endroits plus vastes, comme le terrain.

Les joueurs doivent limiter leurs interactions à se saluer coude contre coude ou via des poings fermés, en évitant de socialiser de façon prolongée.

Quand un joueur est remplacé, il peut s’asseoir dans des chaises désignées sans masque, mais il doit en mettre un quand il prend place dans l’espace du banc, à sa place habituelle.

« La COVID complique beaucoup les choses, a dit l’entraîneur des Sixers Doc Rivers lundi, après que son groupe fort diminué ait perdu contre les Hawks. Je crains que ça va affecter plusieurs équipes. »