(Phénix) Pascal Siakam a récolté 32 points mais les Raptors de Toronto ont subi un sixième revers en sept matchs, mercredi, s’inclinant 123-115 devant les Suns, à Phoenix.

La Presse Canadienne

Kyle Lowry a inscrit 24 points et OG Anunoby en a fourni 20.

L’attaque des Suns (6-2) a été très équilibrée, avec six joueurs obtenant 11 points et plus.

Le plus productif a été Devin Booker avec 24 points, dont 18 en deuxième demie.

Le point tournant a été une poussée de 12 points d’affilée des Suns, au début du troisième quart (à l’aide de quatre tirs de trois points).

Phoenix prenait alors les devants 70-60.

« Je ne dirais pas qu’il y a de défaites encourageantes, a dit Siakam. Au bout du compte, ce qui importe est de gagner.

« Si je récolte 15 ou 18 points et que nous gagnons, ça me va. »

Auteur de 13 points, Fred VanVleet a vu du bon dans la tenue des siens, malgré le résultat.

« Nous allons dans la bonne direction, a t-il dit. Il y a beaucoup de positif à retirer de ce match. »

Toronto va rejouer vendredi soir, à Sacramento.

Avant le match, les Suns et les Raptors ont fait un cercle et ont lié leurs bras ensemble pendant l’hymne national.

PHOTO ROSS D. FRANKLIN, AP

Le geste symbolique donnait suite aux incidents au Capitole et aussi à la décision d’un procureur du Wisconsin, plus tôt cette semaine, de ne pas déposer d’accusations envers le policier qui a tiré sur Jacob Blake, l’an dernier.

« Troublant, dégoûtant, incroyable et triste », a dit un Nick Nurse à la mine bien basse avant le match, au sujet de ce qui est arrivé à Washington.

Dans un registre plus large, il a ajouté : « Nous voyons les mêmes problèmes qui ont mené à tout le militantisme. (Il faut que les causes justes) soient mises de l’avant et entendues. »

Le Heat et les Celtics ont posé un genou au sol durant l’hymne national avant leur rencontre, disant jouer « avec le cœur lourd ».

À Milwaukee, les Bucks et les Pistons de Detroit ont concédé de façon voulue un revirement à leurs premières possessions-dans chaque cas, les 10 joueurs sur le terrain ont posé un genou au sol durant quelques instants, à l’unisson.

Norman Powell, des Raptors, a exprimé sa frustration quant à l’absence d’accusation dans le dossier de Blake, paralysé après avoir reçu sept balles d’un policier le 23 août, à Kenosha.

« C’est tellement frustrant, a dit Powell. On dirait que la mobilisation que nous faisons ne suffit pas. Les protestations d’un peu partout sur la planète ne sont pas entendues.

« Quand les policiers qui devraient être là pour protéger et garder les gens en sécurité ne sont pas tenus responsables d’abus ou d’agression, c’est dur. À qui doivent-ils rendre des comptes s’ils dépassent les bornes ?

« C’est dégoûtant qu’il n’y ait pas d’accusations. C’est vraiment frustrant pour moi de voir ça. »