(Miami) La NBA adopte une politique plus sévère concernant le port du masque, informant ses clubs que les joueurs actifs devront porter un couvre-visage jusqu’au moment de leur entrée dans le jeu, lors des matchs.

Tim Reynolds
Associated Press

Obtenue par l’Associated Press, la note a été distribuée le même jour où les Nets ont fait savoir que Kevin Durant ne jouerait pas contre l’Utah à Brooklyn, mardi, en lien au respect des protocoles de la ligue concernant la COVID-19.

Parmi les nouvelles règles entrant en vigueur mardi, les joueurs aptes à participer à un match doivent porter un masque jusqu’au moment où ils sont insérés dans le match.

Aussi, tous les joueurs et les entraîneurs doivent porter un masque en dehors de l’environnement du club, s’ils se trouvent près d’autres joueurs et entraîneurs.

De plus, les joueurs doivent rapporter le nom de tout entraîneur personnel, thérapeute, chiropraticien ou autre spécialiste consulté, en dehors du centre d’entraînement de leur équipe.

Si les joueurs consultent un spécialiste hors du complexe de l’équipe, on leur rappelle de mettre un masque et de prendre toutes les précautions possibles.

Une personne au courant du dossier a dit que Durant va devoir s’isoler pendant sept jours, ce qui lui ferait rater quatre matchs au total.

PHOTO SARAH STIER, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE

Kevin Durant

La source a demandé l’anonymat, car les Nets n’ont pas fait une telle annonce.

Durant, qui a contracté le coronavirus en mai, a reçu un test négatif ces derniers jours, a confié la source.

En tenant compte des protocoles, ça voudrait dire qu’il a été exposé à une personne ayant obtenu un test positif.

Durant a récolté en moyenne 28,2 points, cette saison.

Au sujet des nouvelles règles, il est fortement recommandé, mais non requis, qu’un joueur sortant du match porte un masque à son arrivée au banc.

Les joueurs inactifs devaient déjà porter un masque pendant toute la rencontre.

Les entraîneurs doivent porter un masque le long des lignes du terrain, ce qui était déjà en place.

Le groupe maximum d’une équipe en visite à l’étranger augmente d’une personne, à 46.

On veut ainsi permettre aux clubs d’ajouter un membre du personnel qui sera responsable de retracer les contacts.