(Los Angeles) Le département du shérif de Los Angeles a indiqué vendredi à l’AFP qu’une enquête était en cours après l’allégation selon laquelle des agents auraient partagé des photos de la scène de l’écrasement d’hélicoptère fatal au célèbre basketteur Kobe Bryant et huit autres personnes.

Agence France-Presse

« Nous examinons l’affaire et nous n’avons pas d’autre commentaire à faire pour le moment », a déclaré une porte-parole du département du shérif du comté de Los Angeles.

Le Los Angeles Times a rapporté jeudi que des policiers avaient partagé des images montrant des restes d’humains, dans les jours qui ont suivi l’accident survenu le 26 janvier sur la colline de Calabasas, au nord-ouest de Los Angeles.

PHOTO MARK J. TERRILL, ASSOCIATED PRESS

Kobe Bryant, 41 ans, sa fille de 13 ans Gianna et sept autres personnes sont décédées dans l’accident d’hélicoptère.  

Le nombre de personnes ayant vu les photos n’est pas clairement établi, selon le quotidien, qui a aussi évoqué une incertitude quant à savoir si elles avaient été prises par les policiers eux-mêmes ou si ceux-ci les avaient reçues d’autres personnes.  

Ces révélations ont fait surface après une plainte, affirme TMZ, qui avait le premier annoncé la mort de Bryant.  

Selon le site, un stagiaire au shérif adjoint, présent sur les lieux, a pris des photos avec un téléphone intelligent. Après quoi, il aurait été vu dans un bar en train de montrer les images à un autre client. Le patron de l’établissement aurait alors déposé plainte.  

Bryant, 41 ans, sa fille de 13 ans Gianna et sept autres personnes sont décédées dans l’accident d’hélicoptère.  

Un adieu public émouvant a été organisé lundi au Staples Center de Los Angeles, en présence de leur famille, d’un parterre de vedettes et de quelque 20 000 anonymes.