(Boston) Kemba Walker a obtenu 20 points pour mettre fin à une longue disette contre LeBron James et les Celtics de Boston ont écrasé les Lakers de Los Angeles 139-107, lundi soir.

Jimmy Golen
Associated Press

Walker, qui a passé ses huit premières années dans la NBA avec les Hornets de Charlotte, montrait une fiche de 0-28 en carrière contre James. Il s’agissait de la deuxième pire fiche de l’histoire lors d’un face à face, derrière le dossier de 0-30 de Sherman Douglas contre Michael Jordan.

Jayson Tatum a inscrit 27 points pour les Celtics, qui ont infligé à la meilleure équipe de l’Association Ouest sa pire défaite de la campagne.

PHOTO CHARLES KRUPA, AP

Jayson Tatum (0) fonce au filet devant le garde des Lakers, Rajon Rondo (9)

Jaylen Brown a récolté 20 points alors qu’Enes Kanter a ajouté 18 points et 11 rebonds pour les Bostonnais, qui ont mis fin à leur séquence de trois revers.

Les Celtics ont alloué les huit premiers points du match, mais le vent a tourné quand Anthony Davis a écopé de deux fautes personnelles en 49 secondes. Davis disputait une première partie en deux semaines et il a joué pendant 28 minutes.

James a amassé 15 points et 13 aides pour les Lakers, qui avaient remporté 10 de leurs 11 dernières sorties. Les Celtics ont cependant été très efficaces dans leurs tirs de trois points, réussissant 13 de leurs 22 premières tentatives pour prendre les devants 103-75 au troisième quart.

Les hommes de Brad Stevens menaient par 34 points au quatrième quart, un retard que les Lakers n’avaient jamais vécu pendant toute la saison 2019-20.

La victoire de 32 points en saison des Celtics contre les Lakers est la plus imposante entre les deux équipes depuis 1963. En séries, l’équipe de Boston avait défait ses éternels rivaux par 39 points (131-92) lors du sixième match de la finale de la NBA de 2008.