(Los Angeles) La veuve de Kobe Bryant a décrié une poursuite déposée par sa mère qui avance qu’on lui doit des années de salaire pour avoir travaillé bénévolement à titre d’adjointe en soutenant qu’il lui avait promis la sécurité financière à vie, avant de décéder de façon tragique dans un écrasement d’hélicoptère en janvier 2020.

La Presse Canadienne

Vanessa Bryant a diffusé un communiqué dans lequel elle dit que sa mère tente « d’extorquer une manne financière », selon le Los Angeles Times.

La poursuite de 48 pages a été présentée par Sofia Urbieta Laine, qui est âgée de 68 ans, et qui stipule que Kobe Bryant « lui a promis la sécurité financière » à vie.

« Malheureusement, la promesse de Kobe Bryant n’a pas été respectée puisqu’il est maintenant décédé et que Vanessa Bryant a tout fait pour invalider et annuler toutes les promesses de Kobe », pouvait-on lire dans la poursuite, en ajoutant que Vanessa Bryant n’a jamais eu l’intention de respecter les engagements de son défunt mari.

Kobe Bryant, sa fille âgée de 13 ans Gianna et sept autres personnes sont mortes le 26 janvier lors de l’écrasement de leur hélicoptère dans les collines de Calabasas, en banlieue de Los Angeles. Des experts financiers estiment que Vanessa Bryant a hérité d’une fortune familiale d’environ 600 millions US, a précisé le Los Angeles Times.

Vanessa Bryant a rappelé dans son communiqué que son époux et elle avaient permis à sa mère de vivre gratuitement dans l’une de leurs propriétés à proximité de Newport Beach, mais a réitéré qu’aucune promesse financière ne lui a été faite et qu’elle ne l’a jamais empêchée de gagner elle-même sa vie.

« Elle est une grand-mère qui était appuyée financièrement par son beau-fils et moi-même, à ma demande, a dit Vanessa Bryant. Elle veut maintenant que je lui paie rétroactivement 96 $ de l’heure, pour une journée de travail moyenne de 12 heures, pour les 18 années passées à veiller sur ses petits-enfants. En vérité, elle n’a gardé mes filles aînées que quelques fois alors qu’elles venaient de naître. »

Vanessa Bryant a ajouté que plus tôt cette année elle avait commencé à magasiner pour offrir une nouvelle résidence à sa mère, et que celle-ci avait accordé un entretien télévisé dans lequel elle alléguait qu’on la forçait à quitter sa résidence et à rendre sa voiture de luxe.

« Malgré cette trahison, j’étais prête à offrir une pension mensuelle à ma mère pour le reste de ses jours, mais ça n’a pas été suffisant, a confié Vanessa Bryant. Elle a plutôt préféré me contacter par des intermédiaires - contrairement à ce qu’elle allègue, je n’ai pas changé mon numéro de téléphone - pour me demander 5 millions, une résidence et un véhicule Mercedes. »

-Par The Associated Press