(Orlando) Denver, porté par son duo Jamal Murray-Nikola Jokic plein de sang-froid dans la prolongation, a remporté (135-125) le premier duel l’opposant à Utah dans leur série du 1er tour des séries éliminatoires NBA, lundi à Disney World.

Agence France-Presse

On savait que le duel entre les Nuggets (N.3) et le Jazz (N.6) serait des plus serrés. Leur opposition sans enjeu la semaine passée, en fin de saison régulière, ponctuée par une victoire de Denver après deux prolongations, en avait été un avant-goût.  

Cette fois, une seule a suffi, au cours de laquelle Jamal Murray a joué le rôle de bourreau en réussissant dix de ses 36 points. Pendant ces cinq minutes supplémentaires, le Jazz a fini par craquer malgré une énorme performance offensive de Donovan Mitchell : 57 points, soit sept de plus que le record d’équipe établi en un match de séries éliminatoires par Karl Malone en 2000.

Nikola Jokic a été l’autre grand artisan du succès de l’équipe du Colorado avec ses 29 points et 10 rebonds, dans une rencontre où il a eu plusieurs fois affaire à un excellent Rudy Gobert qui lui a contesté de nombreux tirs (deux contres et deux autres coup sur coup sur Murray).  

Gobert a également été présent offensivement (17 points, à 8/11) mais, sous la menace d’une 6e faute synonyme d’exclusion, il s’est éteint au moment le plus important de la prolongation, qu’il venait pourtant d’assurer en s’élevant au-devant de Jokic, qui a manqué le panier sur la dernière action.

L’histoire retiendra tout de même qu’il est devenu le plus jeune joueur à marquer plus de 50 points dans un match éliminatoire depuis les 63 inscrits par Michael Jordan contre les Celtics en 1986.