Après une mise en route de huit matchs, les choses sérieuses démarrent lundi après-midi dans la NBA. Ces séries pas comme les autres, disputées dans la bulle d’Orlando, vont-elles couronner l’une des deux équipes de Los Angeles ? Dans l’Est, les Bucks de Milwaukee pourront-ils poursuivre leur domination de la saison ? N’oublions pas les Raptors de Toronto, qui ont su déjouer les pronostics sans Kawhi Leonard.

Pascal Milano
Pascal Milano La Presse

Bucks de Milwaukee c. Magic d’Orlando

En compagnie des deux équipes de Los Angeles, les Bucks figurent parmi les favoris pour remporter le titre. Ce ne sont pas les résultats mitigés du dernier mois qui vont changer le portrait. Surtout pas face au Magic, contre qui ils ont remporté leurs quatre matchs de saison avec une marge moyenne de 17 points. L’équipe du Wisconsin peut compter sur le probable joueur par excellence de la saison, Giannis Antetokounmpo, ainsi que sur la meilleure défense (103,64 points/100 possessions) de la ligue. Le Magic, lui, se réjouit de retrouver quelques joueurs, dont Aaron Gordon et Evan Fournier, absents la semaine dernière. Jonathan Isaac s’est par contre gravement blessé à un genou.

Raptors de Toronto c. Nets de Brooklyn

Participer aux séries, oui, mais qui aurait parié sur le bon parcours des Nets dans les huit matchs en Floride (5-3) ? Au passage, ils ont battu les Clippers de Los Angeles et les Bucks sans leurs joueurs importants comme Kyrie Irving, Spencer Dinwiddie, DeAndre Jordan, Taurean Prince et Wilson Chandler. Kevin Durant ne sera pas de retour avant la prochaine saison. Malgré cette belle ligne droite des Nets, les Raptors sont largement favoris dans cette série. En plus de l’expérience, de la profondeur et d’un système bien rodé défensivement, ils peuvent finalement compter sur un groupe débarrassé des blessures.

PHOTO MIKE EHRMANN, ASSOCIATED PRESS

Stanley Johnson, des Raptors

Celtics de Boston c. Sixers de Philadelphie

Plusieurs voyaient les Sixers faire un bon bout de chemin, et pourquoi pas s’incruster dans le débat pour le titre. Cela semble désormais compromis avec, pour commencer, la blessure de Ben Simmons (16,4 points, 7,8 rebonds et 8 passes décisives), dont la saison semble terminée. Joel Embiid a aussi quitté plusieurs matchs prématurément en raison de blessures à une main ou à une cheville. Cela semble trop face à des Celtics qui se réjouissent du retour en santé de Kemba Walker et qui font partie du top 5 de la NBA sur les plans offensif et défensif.

Pacers d’Indiana c. Heat de Miami

Les derniers matchs ont été marqués par des altercations et une guerre de mots entre Jimmy Butler (Miami) et TJ Warren (Indiana). Cela ne va être qu’amplifié par une série potentiellement longue. Butler est mieux entouré avec la présence du pivot Bam Adebayo ou des jeunes Kendrick Nunn et Tyler Herro. Dans les 10 derniers jours, ce dernier a notamment connu des matchs de 30, 25 et 20 points. Côté Indiana, Warren tourne à plus de 30 points de moyenne depuis la reprise, mais quels seront les apports de Victor Oladipo, de retour de blessure, et de Domantas Sabonis, absent lors de la reprise ?

Lakers de Los Angeles c. Trail Blazers de Portland

Pendant que les sept autres duels étaient connus depuis un petit moment déjà, les Lakers ont dû attendre la tenue d’un barrage, cette fin de semaine, pour connaître leur adversaire. Ce sera finalement les Trail Blazers de Portland, qui ont battu les Grizzlies de Memphis. Les Lakers sont un cas intéressant : excellents avant la pause (11-2 à leurs 13 derniers matchs), ils n’ont pas encore retrouvé leur rythme en Floride avec des statistiques offensives et défensives en forte baisse. Cela va-t-il perdurer, ou doit-on mettre cette situation sur le peu d’enjeu des derniers matchs ? Réponse de LeBron James et d’Anthony Davis dès mardi.

Clippers de Los Angeles c. Mavericks de Dallas

Toute la planète NBA s’attend à une finale d’association opposant entre les Lakers et les Clippers. Le premier obstacle des Clippers prendra la forme des Mavericks menés par un jeune tandem, Luka Doncic et Kristaps Porzingis, qui participe aux séries pour la première fois. Le talent individuel est donc là, la puissance offensive également – plus de 116 points par 100 possessions –, mais les Mavericks peuvent-ils créer la surprise face aux expérimentés joueurs des Clippers ? Rappelons qu’ils comptent sur l’ancien joueur des Raptors Kawhi Leonard, sur Paul George (76 matchs en séries) et sur l’une des meilleures défenses de la ligue.

PHOTO KEVIN C. COX, USA TODAY SPORTS

Kawhi Leonard, des Clippers

Nuggets de Denver c. Jazz de l’Utah

Les statistiques ne révèlent parfois pas tout. Oui, les Nuggets ont remporté leurs trois duels de saison face au Jazz, mais ils l’ont fait par un total combiné de 11 points. En d’autres termes, ce sera serré entre les deux rivaux de la division Nord-Ouest. Commençons par les Nuggets, qui misent évidemment sur Nikola Jokic, Jamal Murray, mais aussi Michael Porter Jr, l’une des belles histoires des dernières semaines. La recrue affiche une moyenne de 22 points depuis la reprise, contre 9,3 auparavant. En face, Donovan Mitchell et Rudy Gobert ne sont pas vraiment les meilleurs amis du monde, mais les deux, chacun à leur manière, peuvent faire la différence offensivement et défensivement.

Rockets de Houston c. Thunder d’Oklahoma City

Victime d’une entorse au genou droit après une collision avec Jae Crowder (Miami), le Montréalais Luguentz Dort a raté le dernier match du Thunder. Il est indiqué que sa condition serait réévaluée quotidiennement. Le Thunder forme l’une des bonnes équipes de la deuxième moitié de saison, mais a connu des performances en dents de scie dans la bulle d’Orlando. Les coéquipiers de Chris Paul affronteront maintenant un adversaire privé de Russell Westbrook lors des premiers matchs, mais qui s’appuie sur un James Harden reposé. Comme chaque année, il est question des performances moins étincelantes de Harden en séries. Le contexte de 2020, avec la longue pause, lui sera-t-il plus favorable ?