(Los Angeles) La mère de la vedette NBA des Minnesota Timberwolves Karl-Anthony Towns, plongée dans le coma ces dernières semaines après avoir contracté le coronavirus, est morte lundi, a annoncé la famille du joueur qui s’était ouvert avec émotion sur sa tragédie personnelle.

Agence France-Presse

« La famille Towns a le cœur brisé après le décès de Jacqueline Towns des suites de la COVID-19. Elle luttait contre le virus depuis plus d’un mois lorsqu’elle a succombé le 13 avril », indique le communiqué diffusé sur le site des Timberwolves.

PHOTO HANNAH FOSLIEN, AFP

Karl-Anthony Towns, félicité par ses parents Karl and Jackie Towns, après une victoire des Timberwolves sur les Nuggets de Denver le 10 avril 2018.

Il y a trois semaines, son fils Karl-Anthony avait révélé son hospitalisation dans un message sur Instagram. Il y racontait comment l’état de sa mère s’est détérioré, sans que les traitements successifs n’empêchent ses poumons d’être rapidement affectés.

« C’est rude, et jour après jour on attend de voir comme ça peut évoluer », ajoutait le pivot dominicano-américain de 24 ans, qui se voulait pourtant confiant quant au rétablissement de sa mère.

C’est sa famille qui avait convaincu le joueur de témoigner. « (Ils) m’ont dit de faire cette vidéo pour que les gens comprennent que la gravité de cette maladie est réelle. Pratiquez la distanciation sociale. Nous allons continuer à nous battre ma famille et moi contre ce virus. Nous allons le battre. Nous allons gagner. »