Source ID:ed1b83b8139a3172aff8c25893727407; App Source:StoryBuilder

NBA: les hymnes nationaux font réagir

La Presse canadienne

Tout va bien jusqu'à maintenant pour les Raptors de Toronto qui se sont emparés d'une avance de 3-1 aux dépens des champions sortants, les Warriors de Golden State, dans la finale de la NBA.

Mais c'est une autre histoire pour l'hymne national canadien dont les interprétations ont suscité des réactions mitigées sur les réseaux sociaux.

Dernier exemple : l'interprétation du Ô Canada par le quatuor ontarien Walk Off the Earth. S'accompagnant à la guitare à trois manches, le groupe a entonné une version plutôt « folksy » de l'hymne national canadien.

La télévision a montré des images de spectateurs qui se dandinaient tout en hochant de la tête. Une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux laissait voir l'ailier intérieur Pascal Siakam tout sourire au cours de l'interprétation.

La version inorthodoxe ne s'est pas attirée que des compliments sur les réseaux sociaux, certains allaient même conseiller au groupe de « quitter le terrain » (en anglais, « Walk off the court »).

Walk Off the Earth a publié un communiqué, par l'entreprise d'un publicitaire, pour dire qu'il avait été ravi d'obtenir la chance de chanter au cours d'un événement diffusé à l'échelle mondiale. Il a aussi rediffusé un lien vers une vidéo au cours de laquelle Pascal Siakam, un joueur camerounais, semblait approuver cette interprétation.

Avant le troisième match, mercredi, c'était Tenille Arts qui avait présenté sa propre version du Ô Canada. La chanteuse country de Weyburn a relaté que beaucoup de personnes lui avaient dit qu'elles avaient adoré son interprétation, mais elle a aussi reconnu avoir lu des commentaires négatifs sur les réseaux sociaux au sujet de la fioriture qu'elle a ajoutée à la mélodie.

Carte CNN

C'est la première fois que la finale de la NBA oppose des clubs de deux pays différents : cela ajoute un peu de piquant à l'interprétation des hymnes nationaux avant les matchs.

La chaîne CNN a publié un article sur son site internet, mettant les deux pays à égalité après quatre rencontres. Selon l'auteur de l'article, le Ô Canada s'est démarqué lors des deuxième (Alessia Cara) et quatrième matchs (Walk off the Earth).

Il faut reconnaître que l'invitation qu'a lancée Alessia Cara à la foule à chanter avec elle a été un moment électrisant.

Mais les interprétations de Jordan Smith avant le premier match, et surtout, celle de Metallica, avant le troisième match, du The Star Spangled Banner ont animé cette bataille des hymnes.

On ignore qui chanteront les hymnes nationaux avant le cinquième match, lundi, mais l'auteur de l'article reconnaît que si la NBA invite Céline Dion, Justin Bieber ou Drake, « le sort en sera peut-être jeté ».




la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer