Les White Sox de Chicago ont honoré le «Big Hurt», dimanche, retirant le numéro 35 de Frank Thomas avant la rencontre contre les Yankees de New York.

ASSOCIATED PRESS

Thomas a retenu quelques larmes lors de la cérémonie, où plusieurs de ses anciens coéquipiers étaient présents. Il a remercié l'organisation et la ville de Chicago en disant «Vous pouvez seulement rêver à quelque chose comme ça», alors que sa voix brisait sous l'émotion.

Parmi les anciens White Sox présents afin de voir Thomas devenir le neuvième joueur honoré par l'équipe, notons Carlton Fisk et Jermaine Dye, qui ont joué avec le Big Hurt, et qui ont reçu une belle ovation.

Un vidéo honorant la carrière de Thomas a été présenté, et le propriétaire Jerry Reinsdorf lui a remis un tableau et un chandail encadré.

Une image de Thomas et son numéro 35 a été dévoilé sur le mur du champ gauche, et l'équipe a aussi annoncé qu'elle planifie installer une sculpture en bronze de Thomas dans la promenade au-delà du champ extérieur, la saison prochaine.

C'était un hommage digne de celui qui est peut-être le plus grand joueur de l'histoire des White Sox.

Thomas a pris sa retraite en février après 19 saisons dans le baseball majeur. Deux fois joueur par excellence de l'Américaine, il a maintenu en carrière une moyenne au bâton de ,301 tout en claquant 521 circuits et en produisant 1704 points.

Le «Big Hurt» a fait ses débuts dans les majeures en 1990 et a établi des marques d'équipe pour les circuits (448) et les points produits (1465) chez les White Sox avant de passer ses trois dernières saisons avec les Blue Jays de Toronto et les Athletics d'Oakland.

Le divorce entre les White Sox et Thomas a été houleux après la saison 2005 au cours de laquelle ils ont gagné la Série mondiale. Toutefois, les relations se sont améliorées depuis quelques années et Thomas a été embauché à titre d'ambassadeur de l'équipe le mois dernier.

«Tu veux parler des White Sox, le nom de Frank Thomas doit être le numéro un, a dit Ozzie Guillen, son ancien coéquipier et gérant. Je sais que Luke Appling a joué ici. Je sais que Nellie (Fox) a joué ici, (Luis) Aparacio, (Harold) Baines - tous ces gars-là. Je pense que Frank Thomas a fait des choses pour cette organisation que les gens n'oublieront jamais.»