(Miami) Trois mois après son entrée en fonction, Kim Ng pourra enfin voir sa nouvelle équipe.

Publié le 17 févr. 2021
Steven Wine Associated Press

Les lanceurs et les receveurs des Marlins de Miami tiendront une première séance d’entraînement jeudi à Jupiter, en Floride. Les joueurs de position se joindront à eux à compter de mardi.

Et Ng, embauchée en novembre à titre de première directrice générale d’une formation du Baseball majeur, sera présente.

« Je me sens comme un enfant à Noël », a déclaré Ng mercredi.

« Nous avons beaucoup parlé de ces gars-là, et ce tous les jours depuis trois mois, et enfin, je pourrai les voir en personne — comment réagissent-ils face à certaines situations, de quelle manière ils compétitionnent, leur comportement. Vous avez la chance de les voir dans leur élément. Je suis incroyablement emballée à l’idée de rencontrer chacun d’entre eux en personne et de voir ce qu’ils peuvent apporter. »

Ng s’est joint à une organisation qui a connu sa large part de déboires, mais qui est en ascension sous la direction de Derek Jeter dans le rôle de président et chef de la direction.

PHOTO JOSEPH GUZY, ARCHIVES MARLINS DE MIAMI VIA AP

Derek Jeter et Kim Ng

L’an dernier, les Marlins ont participé aux séries éliminatoires pour la première fois depuis 2003, un tour de force qui est accompagné d’un astérisque à cause d’une saison raccourcie par la pandémie de la COVID-19.

Depuis, Jeter a maintes fois rappelé qu’il reste encore beaucoup de travail à faire pour transformer les Marlins en une équipe gagnante, bon an mal an, pour la première fois de l’histoire de l’organisation.

Ng a été embauchée pour aider, après neuf années passées à un poste de direction au Baseball majeur. Pendant l’entre-saison, elle a posé des gestes pour améliorer l’équipe tout en apprenant à la connaître.

« Je suis certain qu’elle a dû se sentir comme dans un tourbillon, car elle devait apprendre à connaître l’organisation et le personnel », a noté Jeter.

« Pour elle, c’est presque comme un programme d’orientation. »

Opérant toujours avec un budget restreint, les Marlins n’ont fait aucun coup d’éclat pendant l’entre-saison, mis à part l’embauche de Ng, après que l’équipe eut choisi de ne pas retenir les services du président des opérations baseball, Michael Hill.

Ng s’est quand même attardée à apporter du renfort à l’enclos de releveurs, que Jeter avait identifié comme étant la priorité de l’organisation. Elle a ajouté Anthony Bass, Dylan Floro, Ross Detwiler, Adam Ciber et John Curtiss, acquis des Rays de Tampa Bay mercredi.

« Sans faire de bruit, nous avons continuellement ajouté des joueurs de qualité dans notre enclos de releveurs, de façon presque sournoise », a décrit le gérant Don Mattingly.

PHOTO JEFF ROBERSON, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Don Mattingly

Ng a également accordé un contrat d’un an, d’une valeur de 5 millions, au voltigeur Adam Duvall. La saison dernière avec les Braves d’Atlanta, Duvall a claqué 16 coups de circuit, cinq de plus que n’importe quel joueur des Marlins.

« Nous avons abordé l’entre-saison de façon très systématique », a fait remarquer la directrice générale.

« On a mis un plan en place et ça n’a pas semblé trop difficile de le respecter. Nous avons été capables d’obtenir plusieurs des joueurs que nous avions ciblés. J’ai trouvé que nous avons connu une excellente entre-saison. »

Le groupe de Jeter a acheté l’équipe vers la fin de 2017 et depuis, il a transformé ce qui était un réseau des ligues mineures moribond en l’un des meilleurs du baseball. Ng considère qu’il est encore plus profond que ce qu’elle estimait lorsqu’elle a accepté l’emploi.

Les jeunes lanceurs sont la force des Marlins, autant dans les grandes ligues que dans les filiales. L’équipe compte aussi sur de nombreux espoirs au champ extérieur.

Ng peut maintenant commencer à évaluer les athlètes en les voyant en action.

« Il arrive souvent que des notes sur papier ne reflètent pas la réalité, a dit Ng. J’ai assurément besoin de voir ces gars-là. J’ai entendu parler d’eux pendant toute la saison morte. J’ai très hâte de les voir à l’œuvre. »