Le membre du Temple de la renommée du baseball Hank Aaron est décédé vendredi.

Associated Press

La nouvelle a été confirmée par les Braves d’Atlanta, organisation avec laquelle il a joué dans 21 de ses 23 saisons dans le Baseball majeur.

L’équipe a indiqué que l’homme de 86 ans est décédé paisiblement dans son sommeil. La cause du décès n’a pas été divulguée.

Il avait effectué sa dernière sortie publique il y a deux semaines, alors qu’il avait reçu la première dose du vaccin contre la COVID-19, s’empressant de prier ses compatriotes de faire de même sur ses réseaux sociaux par la suite.

Aaron a pendant été longtemps le « Roi des circuits » de la MLB, après avoir devancé les 714 circuits de Babe Ruth en avril 1974.

La quête d’Aaron pour devancer Ruth a été marquée par de nombreuses menaces de mort et des gestes déplorables, plusieurs n’acceptant pas qu’un Noir devance Ruth pour cette marque considérée la plus prestigieuse du baseball. Il a accepté tout ce fiel avec une dignité qui deviendra sa marque de commerce.

L’ex-numéro 44 des Braves de Milwaukee, des Braves d’Atlanta, puis des Brewers de Milwaukee détient toujours deux marques de la MLB, avec 2297 points produits et 6856 buts parcourus en carrière.

PHOTO DAVID GOLDMAN, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Hank Aaron avec sa femme Billye en 2014.

Joueur par excellence de la Nationale en 1957, Henry Louis Aaron, né à Mobile, en Alabama, le 5 février 1934, a terminé six fois troisième au scrutin et 12 fois parmi les 10 premiers. Pendant 21 saisons consécutives, de 1955 à 1975, il a participé au match des étoiles, en plus d’ajouter trois Gants d’or à son palmarès.

Il a pris sa retraite au terme de la saison 1976, sa deuxième avec les Brewers, avec des moyennes offensives de ,305/,374/,555 et 3771 coups sûrs, qui lui conféraient alors le deuxième plus haut total de tous les temps, derrière les 4189 de Ty Cobb.

Il a été admis au Temple de la renommée du baseball en 1982.

Mais c’est pour un élan en particulier que plusieurs se souviendront de lui, celui qui a fait d’Aaron le Roi des circuits.

Le 8 avril 1974, devant une salle comble au Atlanta Stadium et une audience nationale à la télévision, Aaron a envoyé l’offrande d’Al Downing, des Dodgers de Los Angeles, par-dessus la clôture du champ gauche pour récolter un 715e circuit en carrière.

Il terminera sa carrière avec 755.

Il détiendra cette marque pendant plus de 33 ans, jusqu’à Barry Bonds, dans la controverse, en raison des allégations de dopage qui planent au-dessus de sa tête, ne le devance en 2007.

En raison de ces allégations, plusieurs considèrent toujours Aaron, qui ne compte que sept circuits de moins que Bonds, comme le réel détenteur de la marque.

Au cours de ces années, « Hammerin’ Hank » a petit à petit forgé sa place comme l’une des plus grandes icones sportives des États-Unis, un trésor national digne de mention du même souffle que Ruth, Ali ou Jordan.