(West Palm Beach) Le nouveau gérant des Astros de Houston Dusty Baker aimerait que les Ligues majeures fassent taire ceux qui émettent des commentaires négatifs et qu’elles empêchent les lanceurs adverses de se faire justice eux-mêmes sur le monticule pour le scandale des signaux volés par le club texan.

Associated Press

« Ce n’est pas bon pour notre sport, et ce n’est pas bon pour notre image auprès des jeunes, a dit Baker samedi. Cessez ces commentaires, et faites quelque chose avant qu’un accident se produise. »

Les commentaires de Baker sont survenus quelques jours après qu’une série de propos virulents aient été émis pendant les camps d’entraînement, à la suite des révélations en lien avec le scandale des signaux volés par les Astros en 2017 et 2018.

Le directeur général des Nationals de Washington Mike Rizzo a même demandé que les Astros utilisent le mot « tricheurs » pour parler d’eux.

« C’est aux Ligues majeures de prendre des mesures afin d’empêcher que des gestes prémédités soient posés contre mes joueurs, a mentionné Baker. Vous savez, dans la vie, il existe un système de justice qui punit ceux qui préméditent leurs actes. »

PHOTO JIM RASSOL, USA TODAY SPORTS

Le gérant des Astros de Houston, Dusty Baker

L’artilleur des Dodgers de Los Angeles Ross Stripling a indiqué qu’il pourrait démontrer son mécontentement en atteignant volontairement les frappeurs des Astros.

« Nous ne poserons pas les premiers gestes, a martelé Baker. C’est le mot d’ordre au sein de l’équipe ; nous ne poserons pas les premiers gestes — pas de manière volontaire. Les gars vont être atteints volontairement, ou involontairement. Si vous dites que vous allez atteindre quelqu’un, et que vous le faites ensuite, vous ne pouvez pas dire : "Je n’essayais pas de l’atteindre". Vous comprenez ce que je veux dire ? »