(New York) La plaque de Larry Walker au Temple de la renommée du Baseball majeur sera ornée de la casquette des Rockies du Colorado, et non celle des Expos de Montréal.

Associated Press

Walker a rencontré les dirigeants du Temple de la renommée après son élection mardi, à sa 10e et dernière année d’éligibilité.

Walker a vu son nom être inscrit sur 304 des 397 bulletins de vote soumis par les membres de l’Association des chroniqueurs de baseball d’Amérique (BBWAA), soit 76,6 %.

Afin d’être élus à Cooperstown cette année, les joueurs devaient obtenir la faveur de 75 % des électeurs, ou 298 votes.

Le voltigeur de Maple Ridge a joué pendant 17 saisons avec les Expos (1989 à 1994), les Rockies (1995 à 2004) et les Cardinals de St. Louis (2004-2005).

Il a conclu sa carrière avec des moyennes offensives de ,313/,400/,565, 2160 coups sûrs, dont 417 doubles et 383 circuits, 1311 points produits, 1355 points comptés et 230 buts volés.

« Ç’a été une décision difficile à prendre, parce que je suis Canadien », a confié Walker.

Il a ajouté qu’un facteur déterminant l’avait poussé à choisir la casquette des Rockies ; c’est au Colorado « que j’ai causé l’essentiel de mes dégâts ».

La décision finale revient au Temple de la renommée, après avoir consulté le joueur élu.

Le Britanno-Colombien a remporté le titre de joueur par excellence de la Ligue nationale en 1997, alors qu’il avait maintenu des moyennes de ,366/,452/,720 avec 49 circuits, 130 points produits et 143 points comptés. Ses moyennes de puissance (,720) et de présence/puissance (1,172) avaient alors été les meilleures de la MLB, tandis que ses circuits et sa moyenne de présence (,452) avaient été les meilleurs de la Nationale.

À ce titre de joueur par excellence, il faut ajouter trois championnats des frappeurs, sept Gants d’or, trois Bâtons d’argent, en plus de cinq participations au match des étoiles.