(Toronto) Le président des Blue Jays, Mark Shapiro, est optimiste de voir son équipe jouer à Toronto lors de la prochaine saison, mais il ajoute qu’il y a actuellement trop de variables à considérer pour établir un plan.

La Presse Canadienne

Shapiro a mentionné vendredi que les Blue Jays regardaient d’autres options si l’équipe devait une fois de plus être nomade cette saison en raison de la pandémie de COVID-19.

« Nous allons nous adapter à ce qui arrivera, a indiqué Shapiro. Nous voulons jouer à Toronto, au Canada. Ça reste notre espoir. »

Les Blue Jays avaient aussi espéré jouer au Rogers Centre lors de la dernière campagne, mais les plans étaient tombés à l’eau quand le gouvernement fédéral n’a pas donné son autorisation. La principale inquiétude était les déplacements constants entre le Canada et les États-Unis.

La frontière canado-américaine reste fermée pour les voyages non essentiels en raison de la pandémie et ceux qui entrent au Canada doivent s’isoler pendant 14 jours.

« Je suis optimiste, a insisté Shapiro. Toute cette pandémie, cette crise, nous fait marcher sur un fil de fer entre l’optimisme et l’acceptation des circonstances. »

IMAGE TIRÉE DU SITE DES BLUE JAYS

Le président des Blue Jays, Mark Shapiro

Il a concédé que le fait d’amorcer la saison à Toronto avec des partisans à l’intérieur du Rogers Centre est « pratiquement impossible ». Cependant, Shapiro a dit que l’équipe attendra « le plus longtemps possible » avant de prendre des décisions concrètes quant à l’endroit où elle jouera.

L’état de la pandémie au Canada et aux États-Unis au printemps, tout comme le développement et la disponibilité des vaccins, seront parmi les facteurs à considérer.

Shapiro a ajouté que les Blue Jays, qui ont disputé la dernière saison au Sahlen Field de Buffalo, ne savent pas où regarder s’ils devaient jouer aux États-Unis.

« L’endroit, la proximité des équipes contre qui nous jouons, le voyagement et, le plus important, la santé et la sécurité, a affirmé Shapiro en faisant la liste des priorités. Il y a aussi les revenus, mais ce n’est pas au haut de la liste. »

Shapiro a déclaré que quand les Blue Jays retourneront au Rogers Centre, une des améliorations planifiées est la pose d’une nouvelle surface de jeu.

« Ce ne sera pas du gazon », a-t-il exprimé, notant que la nouvelle surface sera fixée de façon permanente.

Les commentaires de Shapiro surviennent deux jours après que les Blue Jays eurent annoncé leur nouvelle structure de baseball mineur afin de se conformer aux nouveaux standards des Majeures. Toutes les équipes ont dû couper les ponts avec quatre clubs affiliés.