(New York) Le directeur général des Mets de New York Brodie Van Wagenen et plusieurs membres de son équipe de gestion ont été congédiés, des décisions qui ont été prises seulement quelques heures après que le gestionnaire de fonds spéculatifs Steve Cohen a complété l’achat de l’équipe pour 2,4 milliards US vendredi.

Ronald Blum The Associated Press

Le conseiller spécial au directeur général — et ex-dirigeant des défunts Expos de Montréal — Omar Minaya, les adjoints au directeur général Allard Baird et Adam Guttridge, ainsi que le directeur exécutif responsable du développement des joueurs, Jared Banner, ont tous été démis de leurs fonctions.

Le statut du vice-président et directeur des opérations stratégiques John Ricco n’a pas été précisé.

Cohen remplacera la famille Wilpon, laquelle possédait le club new-yorkais depuis 34 ans, et il a le titre de directeur exécutif. Il a embauché l’ex-directeur général des Mets Sandy Alderson pour occuper le poste de président, mettant du même coup fin au règne de Jeff Wilpon à titre de directeur des opérations.

Alderson, et non Cohen, a annoncé la série de congédiements et a ajouté qu’il avait entamé le processus afin d’élaborer la nouvelle équipe de gestion administrative.

Van Wagenen était un joueur, puis un codirigeant de l’agence CAA Baseball, avant que Wilpon ne l’embauche pour remplacer Alderson après la saison 2018. Les Mets ont présenté une fiche de 86-76 et terminé au troisième rang dans la section Est de la Ligue nationale cette saison-là. Van Wagenen a ensuite congédié le gérant Mickey Callaway et l’a remplacé par Carlos Beltran.

Cependant, Beltran a été identifié par le commissaire des Ligues majeures Rob Manfred en janvier comme étant un acteur-clé dans le scandale du vol des signaux des Astros de Houston pendant la saison 2017, sa dernière à titre de joueur. Beltran a perdu son poste avant même d’avoir pu diriger un seul match quelques jours plus tard, et il a été remplacé par Luis Rojas. Les Mets ont présenté un dossier de 26-34 et raté les séries éliminatoires.

Les décisions de vendredi pourraient avoir un impact sur l’avenir du gérant Rojas avec l’équipe.