(Chicago) Garrett Cooper a claqué un circuit contre Yu Darvish lors d’une poussée de deux points en septième manche, Sixto Sanchez a été dominant au monticule pendant cinq manches et les Marlins de Miami ont gagné une première série en 17 ans à la suite d’une victoire de 2-0 face aux Cubs de Chicago, vendredi.

Andrew Seligman
Associated Press

Les Marlins ont balayé la série de premier tour 2-0 et affronteront les Braves d’Atlanta en série de sections à compter de mardi, à Houston.

Cooper a ouvert le pointage après deux retraits en septième manche avec une longue balle au champ gauche. Matt Joyce a suivi avec un double, puis Miguel Rojas a mis fin à la journée de travail de Darvish avec un simple d’un point.

« C’est probablement la plus belle sensation de ma carrière, le plus gros circuit de ma carrière, a dit Cooper. Je ne sais pas comment l’expliquer. »

De son côté, Sanchez a muselé les frappeurs des Cubs, les limitant à quatre coups sûrs. Il a aussi donné deux buts sur balles et a atteint deux frappeurs.

Brandon Kintzler, un ancien des Cubs, a donné un double à Jason Heyward pour commencer la neuvième. Il a toutefois retiré les trois frappeurs suivants sur des prises, agitant le poing après avoir mis fin à la rencontre.

Darvish a été débité de deux points sur cinq coups sûrs et deux buts sur balles en six manches et deux tiers.

Les Cubs – derniers dans les Majeures avec une moyenne au bâton globale de ,220 pendant la saison – ont frappé seulement cinq coups sûrs vendredi, après en avoir cogné seulement quatre dans une défaite de 5-1, mercredi.

« C’était comme si nous devions jouer contre l’autre équipe et nos problèmes, a dit l’avant-champ des Cubs Javier Baez. Nous n’avons jamais pris notre élan. Nous n’avons pas levé notre niveau de jeu, et les choses n’ont pas tourné en notre faveur. »

Les Marlins avaient perdu 105 matchs en 2019 et sont devenus la première équipe à accéder aux séries éliminatoires un an après une campagne de 100 défaites. Ils ont terminé au deuxième rang de la section Est de la Ligue nationale avec une fiche de 31-29, même s’ils ont été affectés par une éclosion de coronavirus tôt dans la campagne.

« Ce que nous avons répété toute la saison, c’est “pourquoi pas nous ?”, a dit le gérant des Marlins, Don Mattingly. Avec les lanceurs que nous avons, vous pouvez faire ce que vous voulez.

« Si nos lanceurs jouent à la hauteur de leurs capacités, nous pouvons neutraliser n’importe quelle équipe. »

Les Marlins n’ont toujours pas perdu une seule série dans leur histoire, eux qui ont remporté la Série mondiale lors de leurs deux seules autres participations en 1997 et 2003.