(Boston) Xander Bogaerts a nivelé la marque en cognant une longue balle en neuvième manche et le receveur Christian Vazquez a réussi à inscrire le point gagnant grâce à un simple, permettant aux Red Sox de Boston de venir de l’arrière pour vaincre les Blue Jays de Toronto 9-8, samedi soir.

Associated Press

Bogaerts a envoyé la balle du stoppeur Anthony Bass (2-3) au champ centre pour égaler la marque 8-8. Vazquez a par la suite réussi à inscrire le point vainqueur après avoir atteint les sentiers sur une erreur du lanceur. Vaquez a parcouru les sentiers avant de pouvoir se faufiler jusqu’au marbre.

Yairo Muñoz a envoyé une balle bondissante vers le troisième but et le lancer de Travis Shaw n’a pas été assez précis pour qu’il puisse atteindre la cible. Vazquez en a profité pour tranquillement glisser au marbre.

« Je me fous de notre fiche, en tout temps — c’est toujours très plaisant de gagner un match comme ça », a déclaré le gérant des Red Sox, Ron Roenicke.

Jackie Bradley fils a cogné un circuit de deux points, tandis que Rafael Devers a cogné un circuit et a produit trois points. J. D. Martinez et Bobby Dalbec ont ajouté des claques en solo pour les Red Sox. Mike Kickham (1-0) a retiré quatre frappeurs sur des prises en deux manches.

Les Red Sox ont remporté deux matchs de suite après avoir perdu cinq de leurs six duels précédents.

« Je crois qu’à l’attaque, nous avons fait du bon boulot. Nous avons continué de pousser pour aller de l’avant, a reconnu Roenicke. Nous avons commencé en force. C’est quelque chose que nous voulions faire depuis un moment. »

Vladimir Guerrero fils a claqué un circuit de trois points pour les Jays. Teoscar Hernández a frappé trois coups sûrs, dont un circuit en solo.

La formation torontoise s’est inclinée lors de quatre de leurs sept dernières rencontres.

« Toutes les défaites ont été difficiles et nous avons savouré toutes les victoires. Peu importe, elles étaient toutes à un point de différence, a remarqué le gérant des Jays, Charlie Montoyo. Aujourd’hui, ce fut difficile. Nous allons revenir en force demain et nous regrouper. Nous l’avons fait auparavant. Je ne vois pas pourquoi ce serait différent. »