(Baltimore) Randal Grichuk a poursuivi sa récente lancée offensive avec deux circuits et les Blue Jays de Toronto ont balayé leur série de trois rencontres face aux Orioles de Baltimore en l’emportant 5-2, mercredi après-midi.

Associated Press

Grichuk a claqué un circuit en solo en deuxième manche et il a donné les devants pour de bon aux Torontois en cognant une longue balle de deux points en sixième.

Il a frappé un circuit dans un quatrième match d’affilée, et ses six longues balles jusqu’ici cette saison se sont produites à ses six derniers affrontements.

« Tous les types de tirs, il en tire quelque chose de bon, a dit le deuxième but Brandon Drury, des Blue Jays. Il a l’air très à l’aise. C’est plaisant à voir. »

À sa dernière présence au bâton en huitième manche, Grichuk a frappé une flèche dans la gauche qui a été captée à la piste d’avertissement.

« Il nous fallait quelqu’un pour prendre le relais de Bo (Bichette), a dit le gérant du club torontois, Charlie Montoyo. C’est ce qu’il fait (Grichuk). »

Blessé au genou, Bichette n’a pas joué depuis samedi.

Avec tout ça, les Blue Jays se sont approchés à un match de ,500 (10-11) pour la première fois depuis le 5 août.

Les Orioles ont encaissé une quatrième défaite de suite, et une cinquième en six parties, après avoir traversé une séquence de six victoires. Tommy Milone (1-3) a été efficace pendant six manches — sauf lorsqu’il a cédé les deux longues balles de Grichuk.

Tanner Roark (2-1) a alloué un point mérité en cinq manches de travail au monticule pour les Blue Jays, et Rafael Dolis s’est amené en renfort en neuvième pour enregistrer son premier sauvetage.