(New York) Gerrit Cole avait apporté une affiche pour l’officialisation de sa signature avec les Yankees de New York. Une vieille affiche toute racornie sur laquelle est écrit : « Partisans des Yankees aujourd’hui, demain, pour toujours ».

Ronald Blum
Associated Press

Alors âgé de 11 ans, Cole avait été filmé par les caméras de télévision pendant le match no 6 de la Série mondiale de 2001, à Phoenix. Le ruban qu’il a utilisé pour le lettrage a perdu sa teinte marine pour du beige depuis.

Il a toutefois tourné le dos aux Yankees quand ils l’ont repêché avec le 28e choix au total en 2008, préférant fréquenter UCLA. Il a signé avec les Pirates de Pittsburgh trois ans plus tard, après avoir été sélectionné avec le tout premier choix. Maintenant joueur autonome, il était enfin prêt à revêtir l’uniforme rayé, acceptant un contrat record de 324 millions US pour neuf saisons.

« C’était mon rêve et j’ai eu une deuxième chance de le réaliser », a-t-il dit lors d’une conférence de presse tenue au Yankee Stadium.

Cole a ensuite enfilé la chemise numéro 45, qui appartenait jusque-là au premier-but Luke Voit. La barbe du droitier de 29 ans était fraîchement rasée afin de se conformer aux règles d’équipe des Yankees.

« Ça lui fait plutôt bien, n’est-ce pas ? », a demandé le gérant Aaron Boone, Cole étant reconnu pour son look négligé.

« Pour la première fois de ma vie, j’ai la peau du visage irrité », a-t-il admis.

L’entente signée par Cole est à la fois la plus importante jamais signée par un lanceur pour le montant global, mais également pour le salaire annuel moyen, de 36 millions. C’est aussi le plus long contrat signé par un lanceur depuis l’entente de 10 ans et 2,3 millions conclu entre Wayne Garland et les Indians de Cleveland après la saison 1977.

Boone a dit qu’il avait été soufflé par la passion de Cole et sa capacité à la verbaliser.

Cole a conclu la saison 2019 avec une fiche de 20-5 et une moyenne de points mérités de 2,50, la meilleure de l’Américaine, pour les Astros de Houston, en plus de mener les Majeures avec 326 retraits au bâton. Il a terminé deuxième derrière son ex-coéquipier Justin Verlander dans la course au trophée Cy-Young.

Sa femme, Amy, la sœur de l’arrêt-court des Giants de San Francisco Brandon Crawford, était avec lui sur le podium pour cette conférence de presse.

En raison de cette signature, les Yankees ont fait l’impasse sur leurs deuxième et cinquième plus hauts choix au repêchage, vraisemblablement les sélections nos 62 et 164. Les Astros obtiennent aussi un choix compensatoire en retour, possiblement au 74e rang.

Afin de lui faire une place dans la formation, les Yankees ont désigné le droitier Chance Adams pour réaffectation.