Tandis que Vladimir Guerrero fils s’occupait d’animer le spectacle lundi soir pendant le concours de circuits, son père savourait le spectacle sans réserve.

La Presse canadienne

«Vlad», qui a remporté le concours de circuits à San Francisco en 2007 alors que son fils n’était âgé que de huit ans, a publié une série de six gazouillis pendant la compétition lundi soir à Cleveland, dont un qui résumait bien sa fierté: «le grand garçon est puissant».

C’est le moins qu’on puisse dire.

La recrue des Blue Jays de Toronto a réussi un total de 91 longues balles en trois rondes — il a fallu trois bris d’égalité pour venir à bout du frappeur de puissance des Dodgers de Los Angeles Joc Pederson au deuxième tour —, surpassant au passage le record pour le concours de circuits.

Guerrero, qui a éventuellement plié l’échine 23-22 en finale devant la recrue des Mets de New York Pete Alonso, a triomphé de Pederson 40-39 en demi-finales.

L’ex-joueur étoile des Expos a exprimé ce qu’il ressentait en deuxième ronde en utilisant un GIF de Kermit la grenouille en train de se mordre les doigts — une vidéo qui voulait tout dire.

Quand la compétition s’est terminée, Guerrero a publié le gazouillis suivant: «Beau travail mon fils, je suis fier de toi». Il a aussi partagé une photo de son fils pendant le concours de circuits sur son compte Instagram, avec le même bas de vignette.

Guerrero n’est pas le seul à avoir souligné sa fierté sur Twitter lundi soir.

Son coéquipier des Blue Jays Marcus Stroman, qui a pris part aux festivités entourant le match des étoiles au Progressive Field et qui a servi des rafraîchissements à Guerrero pendant les pauses, a qualifié le spectacle «d’invraisemblable».

«Je suis tellement reconnaissant d’avoir pu assister à ça en personne», a écrit Stroman, qui a été nommé sur sa première équipe d’étoiles, mais qui ne lancera pas mardi soir en raison d’une blessure.

Guerrero a réussi le circuit le plus long de la soirée, à 488 pieds du marbre.