(Saint-Louis) Malgré les blessures et les disettes, les déceptions et les rétrogradations, Dansby Swanson et Adam Duvall ont été prêts pour les moments importants.

Jay Cohen
Associated Press

Swanson a créé l’égalité grâce à un double après deux retraits en neuvième manche, Duvall a suivi avec un simple de deux points et les Braves d’Atlanta sont venus de l’arrière pour vaincre les Cardinals de St. Louis 3-1, dimanche.

PHOTO JEFF CURRY, USA TODAY SPORTS

Les Braves n’avaient réussi que quatre coups sûrs contre Adam Wainwright et Andrew Miller avant de malmener le stoppeur Carlos Martínez. La formation d’Atlanta a pris les devants 2-1 dans cette série de sections de la Nationale.

« Ils n’ont jamais abandonné ou lancé la serviette, a observé le gérant des Braves, Brian Snitker. Leur désir et leur cœur au ventre sont indéniables. »

Après deux retraits et alors qu’il y avait des coureurs aux extrémités du losange, Swanson a réussi une claque contre la clôture du champ gauche. Il s’agissait de son troisième coup sûr de la partie. Swanson montrait une moyenne au bâton de ,187 avec des coureurs en position de marquer, la plus basse des Majeures cette saison parmi tous les joueurs qualifiés.

« J’adore Dansby dans ces situations et ç’a toujours été le cas, a ajouté Snitker. Il vit pour des moments de la sorte. »

« Dans ces situations, tu dois simplement essayer de respirer et de te relaxer, a déclaré Swanson, qui avait raté les séries l’an dernier en raison d’une blessure à la main gauche. C’est plus facile à dire qu’à faire. »

PHOTO CHARLIE RIEDEL, AP

Le lanceur partant des Cardinals, Adam Wainwright

Duvall, qui s’est amené en huitième manche comme frappeur suppléant, a solidement frappé une balle au champ centre pour aider les Braves à prendre les devants pour la première et seule fois du match. Il s’agissait de son deuxième coup sûr opportun de la série, après une longue balle, vendredi, dans un gain de 3-0.

« Je suis prêt quand ils ont besoin de moi », a mentionné Duvall, qui a passé la majorité de l’année au niveau AAA.

Le quatrième affrontement aura lieu lundi, au Busch Stadium de St. Louis. Les Braves ont besoin d’une autre victoire pour accéder à la série de championnat de la Nationale pour une première fois depuis 2001.

C’est la première fois que les Braves mènent en séries depuis leur avance de 2-1 contre les Giants de San Francisco, lors de la série de sections de 2002. Ils avaient perdu les deux parties suivantes.

Les Cardinals ont gaspillé une belle performance de Wainwright, qui a œuvré pendant sept manches et deux tiers à son premier départ en séries depuis 2014. Le droitier de 38 ans, un ancien choix de repêchage des Braves, a alloué quatre coups sûrs et deux buts sur balles.

Dans l’ère au cours de laquelle l’enclos de releveurs a une énorme importance en octobre, Wainwright et Mike Soroka se sont livré un bon vieux duel de lanceurs. C’est toutefois la relève qui a décidé de l’issue du match.

« Nous n’étions qu’à un retrait de la victoire. C’est comme ça lors des séries de baseball, a dit Wainwright. Des choses folles se produisent. »

Wainwright a quitté le monticule après avoir donné un but sur balles à Ozzie Albies, à son 120e lancer, remplissant les sentiers. Miller a ensuite forcé Freddie Freeman à être retiré sur une chandelle au centre, préservant l’avance de 1-0 des Cardinals.

Martínez a cependant éprouvé des difficultés pour une deuxième fois dans cette série. Il avait accordé trois points avant de fermer les livres dans une victoire de 7-6 des Cardinals lors du premier match.

« Il y a eu quelques lancers qui sont allés aux mauvais endroits », a exprimé Martínez.

Après que les Braves eurent pris les devants, Mark Melancon a obtenu un deuxième sauvetage en séries. Paul Goldschmidt a cogné un double après un retrait, mais Marcell Ozuna a été retiré sur des prises et Yadier Molina a claqué une flèche pour mettre fin à la rencontre.

Âgé de 22 ans, Soroka a été aussi bon que Wainwright, permettant deux coups sûrs en sept manches à ses débuts en séries.