(Toronto) Après avoir connu sa part de hauts et de bas, la recrue Trent Thornton a terminé sa saison avec les Blue Jays de Toronto sur une note positive.

Tim Wharnsby
La Presse canadienne

Le lanceur de 25 ans n’a alloué qu’un coup sûr en cinq manches au monticule et les Blue Jays ont vaincu les Rays de Tampa Bay 4-1, samedi.

« J’ai évidemment connu mon lot de soucis, mais j’ai été capable de me retrousser les manches par la suite, a déclaré le droitier. Je tentais de donner le meilleur de moi-même. »

Il a tiré le meilleur de la seconde moitié de la saison. Après avoir perdu de sa vélocité, les dirigeants des Blue Jays ont décidé de lui accorder 11 jours de repos à la fin du mois de juillet.

« Je crois que le repos a été très bénéfique pour lui, a expliqué le gérant des Jays Charlie Montoyo. Il avait besoin de ça. Lorsqu’il est revenu au jeu, il lançait plus fort. Il lançait des balles de 93 miles à l’heure et départ et il avait descendu à 90, 91 miles à l’heure avant sa pause. Il est revenu en force.

“Il a vraiment bien fait à ses neuf derniers départs et il nous a été très utile encore aujourd’hui. »

Une journée après que les Rays (96-65) eurent confirmé leur place au duel éliminatoire de l’Américaine, Thornton (6-9) a passé huit adversaires dans la mitaine et il a donné quatre buts sur balles. Le seul coup sûr accordé par le droitier de 25 ans est survenu en deuxième manche, du bâton de Matt Duffy.

Thornton a amorcé le match en donnant un but sur balles à Tommy Pham et Brandon Lowe après deux retraits en première manche, mais il s’est ressaisi après le simple de Duffy, retirant 11 des 13 frappeurs suivants. Thornton a porté à 149 son total de retraits sur des prises cette saison, ce qui lui procure le premier rang des recrues de l’Américaine.

Thornton a effectué un 29e départ cette saison, un sommet chez les Blue Jays (66-95).

« Rien n’est garanti dans ce sport, a-t-il dit. Je vais travailler extrêmement fort durant la saison morte et je vais prouver que je mérite ma place ici. Je vais toujours avoir une petite pression sur mes épaules. »

Le partant des Rays, Ryan Yarbrough (11-6), n’a pas pu se sortir de ses difficultés en première manche. Les quatre premiers frappeurs des Blue Jays ont réussi un coup sûr, dont Teoscar Hernandez, qui a accueilli Yarbrough avec une claque en solo au centre.

La recrue Cavan Biggio a atteint les sentiers pour un 28e match consécutif, un sommet pour les Blue Jays cette saison, grâce à un simple. Il a croisé le marbre quand Randal Grichuk a cogné un triple. Grichuk a lui-même touché la plaque à la suite d’un simple de Rowdy Tellez.

Yarbrough a été d’office pendant cinq manches, mais il n’a signé aucune victoire depuis le 11 août, face aux Mariners de Seattle.

Les Rays ont produit leur seul point de l’affrontement en septième manche, quand Duffy a expédié une balle du releveur des Blue Jays Sam Gaviglio par-dessus la clôture du champ gauche.

L’équipe locale a ajouté un point en fin de septième manche. Le receveur Danny Jansen a frappé un simple au centre et il s’est rendu au marbre quand Richard Urena a placé une belle au champ centre gauche pour un double.