(Philadelphie) Christian Yelich est devenu le meneur pour les circuits dans le Baseball majeur en frappant ses 17e et 18e de la saison pour aider les Brewers de Milwaukee à facilement vaincre les Phillies de Philadelphie 11-3.

Rob Maaddi
Associated Press

Yasmani Grandal et Mike Moustakas ont aussi frappé la longue balle dans cette troisième victoire d’affilée des Brewers, qui avaient échappé le premier match de cette série de quatre.

Le partant Zach Davies (5-0) a conservé sa fiche immaculée en signant une cinquième victoire en autant de décisions. Il a permis trois points — un seul mérité — sur six coups sûrs en six manches. Il a dû se sortir d’impasse souvent en raison de quatre erreurs commises derrière lui.

Il a aidé sa cause au bâton, frappant un double avant de venir marquer en troisième en plus de produire un point à l’aide d’un amorti bon pour un simple en quatrième.

Yelich a ouvert la marque en première en frappant un circuit en solo au champ centre droit contre Zach Eflin (5-4). Il a ajouté une autre claque en solo contre Edgar Garcia, pour porter la marque à 8-3. Joueur par excellence en titre dans la Nationale, Yelich a réussi trois de ses cinq matchs de plus d’un circuit en carrière cette saison.

Il a terminé le match avec trois coups sûrs, faisant passer sa moyenne à ,342. Il a également croisé le marbre en trois occasions.

« Vous devez faire confiance à vos coéquipiers, croire que les gars derrière toi vont faire des dégâts, a dit Yelich. L’objectif est de se rendre sur les sentiers et de faire avancer le manège. »

Grandal a frappé un circuit de trois points aux dépens de Seranthony Dominguez en septième, tandis que Moustakas est sauté sur une offrande d’Austin Davis en neuvième.

Eflin a permis quatre points sur sept coups sûrs en cinq manches. Il avait lancé deux matchs complets à ses trois dernières sorties.

« C’était bien de rebondir, a dit Davies en revenant sur le fait que les Brewers avaient perdu deux des trois matchs de leur série précédente contre les Cubs de Chicago. Notre offensive s’est remise en marche. »

Jean Segura a frappé un circuit en solo pour les Phillies.

« Ils ont mieux joué que nous à tous les niveaux », a reconnu le gérant des Phillies Gabe Kapler.