Les Blue Jays de Toronto ont finalement bâti leur nid à Cooperstown.

Mis à jour le 25 juill. 2011
LA PRESSE CANADIENNE

Roberto Alomar et Pat Gillick ont officiellement pris leur place au Temple de la renommée du baseball, dimanche, en même temps que l'ancien lanceur Bert Blyleven. Les trois ont intronisés lors d'un après-midi ensoleillé à Cooperstown.

Alomar est le premier joueur à être intronisé comme représentant des Blue Jays. Il est le troisième Portoricain au Panthéon après Roberto Clemente et Orlando Cepeda, qui ont été admis en 1973 et 1999, respectivement.

Au fil d'un discours de remerciements très émouvant, l'ancien joueur de deuxième but a souligné son passage de cinq ans à Toronto, où il a remporté la Série mondiale en 1992 et 1993. Il a d'abord parlé en espagnol, en présence de plusieurs supporters de son pays natal. En anglais, il a chaleureusement remercié ses parents, sa soeur et son frère Sandy, notamment.

«Mes années à Toronto furent les plus belles de ma carrière, a déclaré Alomar. C'est avec Toronto que nous avons pu gagner deux titres de la Série mondiale - vous (les partisans) m'avez encouragé dès le premier jour. Vous m'avez appuyé à travers les bons et les mauvais moments et je suis très fier de vous représenter ici, à Cooperstown, en tant que premier joueur des Blue Jays à être intronisé au Panthéon du baseball.

«Je vous remercie de partager ce moment incroyable avec moi. Je considère l'organisation des Blue Jays de Toronto comme un prolongement de ma propre famille.»

Alomar, frappeur ambidextre, a établi un record avec 10 Gants d'or à sa position. Il a participé 12 fois au match des étoiles et sa moyenne au bâton, pour l'ensemble de sa carrière, a été de ,300.

Avant d'arriver à Toronto, il a joué avec les Padres de San Diego. Par après, il s'est joint aux Orioles puis aux Indians, avec qui il a joué en compagnie de son frère Sandy Alomar fils. En dernière portion de carrière, on l'a également vu avec les Mets, les Diamondbacks et les White Sox.

Gillick s'est joint à la direction des Jays en 1976, un an avant la saison inaugurale du club, et a plus tard étabi les bases de ces équipes championnes des années 1990.

«Nous vivions en banlieue d'Atlanta quand j'ai reçu l'appel et que j'ai été invité à travailler pour une nouvelle équipe à Toronto, a raconté Gillick. Nous pensions que ce serait un beau nouveau défi, avons accepté et avons finalement vécu pendant 30 ans dans cette merveilleuse ville canadienne. Pour quelqu'un qui travaille dans le monde du baseball, c'était un rêve devenu réalité - imaginez pouvoir construire une équipe à partir de rien, dans une ville où les gens sont excités d'avoir enfin une équipe de baseball majeur.»

Les clubs de Gillick ont eu une fiche gagnante lors de 20 saisons sur 27, accédant 11 fois aux séries. Il était le directeur général des Blue Jays lors des championnats de 1992 et de 1993, et il occupait les mêmes fonctions pour les Phillies lors du triomphe de 2008.

L'ancien droitier Blyleven est le premier joueur des Pays-Bas à être intronisé au Temple. Il a toutefois grandi dans le sud de la Californie.

Blyleven a notamment remercié son défunt père et sa mère de 85 ans, pour lui avoir inculqué la soif de réussir et la détermination qui l'ont mené à avoir du succès.

Blyleven, dont la balle courbe de haute qualité frustrait les frappeurs, a terminé sa carrière avec 287 gains, 3701 retraits au bâton, 60 jeux blancs et deux bagues de la Série mondiale - remportées en 1979 avec les Pirates, et en 1987 avec les Twins.