Contrairement à Cooperstown, le Temple de la renommée du baseball canadien ne tardera pas à faire une place à Roberto Alomar.

LA PRESSE CANADIENNE

L'ancien deuxième but des Blue Jays de Toronto sera intronisé au musée ontarien cet été, après que l'institution de St. Mary's en ait fait l'annonce jeudi matin.

La cohorte de 2010 comprendra aussi le releveur de longue date Paul Quantrill, l'ancien propriétaire des clubs du Minnesota et de Washington Calvin Griffith et le gourou des statistiques Allan Roth, ces deux derniers à titre posthume.

Plus tôt ce mois-ci, Alomar est passé à huit votes d'être intronisé au Temple de la renommée du baseball à Cooperstown. Plusieurs croient que l'année prochaine sera la bonne dans son cas.

Alomar a été l'un des meilleurs deuxième buts de tous les temps, mais certains sont d'avis que sa carrière a été ternie par l'incident de 1996, dans lequel il a craché au visage de l'arbitre John Hirschbeck. Les deux hommes se sont depuis réconciliés, et sont même devenus des amis.

Alomar a participé 12 fois au match des étoiles et a remporté deux fois la Série mondiale avec les Blue Jays, en 1992 et 1993. Il a aussi obtenu 10 Gants d'or.

L'arrivée d'Alomar en compagnie de Joe Carter, dans un échange de décembre 1990 envoyant Tony Fernandez et Fred McGriff à San Diego, a contribué à faire des Jays une équipe deux fois championne.

Au niveau des statistiques, ses meilleures saisons ont été de 1999 à 2001 avec les Indians de Cleveland, mais il n'a jamais eu autant d'impact qu'avec les Blue Jays. Son circuit contre Dennis Eckersley des Athletics, lors du quatrième match de la série de championnat de l'Américaine de 1992, est considéré comme un moment déterminant de l'histoire du club torontois.

Comme indicateur de son efficacité lors des gros matches, Alomar a montré une moyenne de ,313 en 58 matches des séries en carrière. Le Porto Ricain aura 42 ans le 5 février.

Quantrill est au premier rang de l'histoire chez les artilleurs canadiens avec 841 matches dans les majeures, un chiffre le plaçant au 35e rang de l'histoire en général.

Le droitier à la redoutable balle cassante a disputé 386 de ces matches avec les Jays de 1996 à 2001, montrant une fiche de 30-34 avec 15 sauvetages et une moyenne de 3,67, dans un rôle où il préparait le terrain pour les stoppeurs.

Griffith est né Calvin Robertson à Montréal, en 1911, neveu de Clark Griffith, ancien joueur des majeures et propriétaire des Senators de Washington. Il a été adopté par son oncle en 1924, après le décès de son père Jimmy Robertson.

Il a gravi les échelons de l'organisation des Senators, puis en est devenu propriétaire après le décès de Clark Griffith en 1955. Calvin Griffith a déménagé les Senators au Minnesota en 1961, puis il a été président et propriétaire majoritaire des Twins pendant 24 ans. Il est décédé en 1999 à Melbourne, en Floride.

Roth, lui aussi né à Montréal, est arrivé dans les majeures en 1947, embauché par le légendaire propriétaire des Dodgers Branch Rickey, en partie car il intriguait Rickey avec ses arguments selon lesquels le pourcentage de présence sur les buts était plus important que la moyenne au bâton.

Roth a travaillé aux statistiques pour les Dodgers jusqu'en 1964. Il a ensuite travaillé avec NBC et ABC lors des matches hebdomadaires de ces réseaux. Il est décédé en 1992.

Photo: AP

L'ancien des Expos Andre Dawson a été élu au Temple de la renommée du baseball début janvier 2010.