Pour la première fois de son histoire, le Comité olympique canadien tiendra une épreuve de qualification olympique et paralympique digne de ce nom le mois prochain à Montréal. Du 27 mars au 1er avril, quelque 700 nageurs d'élite du pays prendront part aux essais canadiens de natation à la piscine olympique, et tenteront de se forger une place sur les équipes nationales.

Publié le 28 févr. 2012
Ariane Lacoursière LA PRESSE

«Aux derniers Jeux olympiques, on avait appelé les épreuves de qualifications "Beijing 2008". Mais cette année, pour la première fois, on mentionne qu'il s'agit d'essais olympiques. Ce n'est pas rien. Ça va beaucoup motiver les athlètes», estime le directeur général et entraîneur national de Natation Canada, Pierre Lafontaine.

Le directeur général du Comité olympique canadien, Chris Overholt, confirme qu'il s'agit d'une première. «On veut multiplier nos partenariats avec les associations sportives nationales, comme on l'a fait ici avec Natation Canada. Ces premiers essais olympiques en natation pourraient se reproduire dans d'autres sports», dit-il.

La nageuse Victoria Poon est très excitée à l'approche de ces essais olympiques. Elle espère se qualifier pour les Jeux dans les épreuves de 50 mètres et 100 mètres nage libre. Quant à Benoît Huot, il espère se qualifier sur l'équipe paralympique dans les cinq épreuves individuelles.

Le Canada récoltera-t-il plus de médailles en natation que lors des derniers Jeux olympiques et paralympiques? Pierre Lafontaine ne veut pas s'avancer sur un chiffre. «Mais on est sur la bonne voie. On a remporté quatre médailles aux derniers championnats du monde», dit-il.