Source ID:; App Source:

Grippe porcine: Plongeon Canada prend ses précautions

La dernière compétition internationale, la quatrième étape des... (Photo: Archives La Presse)

Agrandir

La dernière compétition internationale, la quatrième étape des séries mondiales, s'est déroulée vendredi et samedi derniers à Mexico, foyer principal de l'épidémie de grippe porcine.

Photo: Archives La Presse

Le désinfectant risque d'être une substance plus populaire que l'eau à la Coupe Canada de plongeon, présentée de jeudi à dimanche au bassin du Parc olympique de Montréal.

Une grande quantité de désinfectant sera fournie aux 14 équipes en compétition à l'occasion de cette quatrième tranche du circuit Grand Prix de la FINA. C'est l'une des mesures mises en place par le comité organisateur afin de prévenir tout risque de propagation de la grippe porcine si jamais un cas devait se déclarer dans la communauté du plongeon.

Car la dernière compétition internationale, la quatrième étape des séries mondiales, s'est déroulée vendredi et samedi derniers à Mexico, foyer principal de l'épidémie. Quelques-uns des plongeurs à l'oeuvre cette semaine à Montréal, dont les Canadiennes Meaghan Benfeito et Roseline Filion, y étaient.

«On est préoccupés - et on prendra des mesures pour protéger les athlètes - mais il n'y a rien d'alarmant», a précisé le Dr Saul Marks, membre du conseil d'administration de Plongeon Canada.

Le Dr Marks a été spécialement délégué à Montréal afin de contribuer à la mise en place de mesures reliées à l'épidémie de grippe porcine. Le Torontois était à Mexico le week-end dernier à titre de représentant de la FINA pour les contrôles antidopage. Il travaillait également aux urgences d'un grand hôpital torontois lorsque la crise du SRAS a durement frappé la métropole ontarienne en 2003. «En raison du SRAS, le Canada est peut-être l'un des pays les mieux préparés pour faire face à une épidémie d'une maladie infectieuse», a-t-il d'ailleurs indiqué.

Hier, le Dr Marks a participé à une rencontre spéciale avec les responsables des 14 équipes représentées à Montréal. On leur a remis une liste de mesures de précaution à prendre. Parmi celles-ci, éviter les traditionnelles poignées de mains et embrassades sur les joues, se laver les mains le plus méticuleusement et le plus souvent possible, éviter les lieux publics autres que la piscine et éternuer dans le creux de son coude. «Ce sont des mesures de routine bien connues dans les milieux hospitaliers», a-t-il indiqué.

Une liste des symptômes associés à la grippe porcine a également été distribuée aux chefs d'équipes. Un médecin sera disponible à la piscine et à l'hôtel. Les plongeurs sont invités à le consulter au moindre symptôme.

Par ailleurs, l'équipe mexicaine, qui compte sur quatre plongeurs, n'a pas été ennuyée outre mesure à son arrivée à Montréal, lundi. «Ils sont traités de la même façon que les autres équipes», a indiqué le Dr Marks.

 




la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer