Le championne olympique de patinage artistique Kim Yu-Na s'est séparée de son entraîneur, le Canadien Brian Orser, après que celui-ci lui eut demandé à entraîner un autre patineur, a annoncé mardi l'agence AT Sports, qui s'occupe des intérêts de la patineuse.

Mis à jour le 24 août 2010
AGENCE FRANCE-PRESSE

Kim avait une «relation délicate» avec Orser depuis mai quand un autre patineur avait approché le Canadien, selon AT Sports.

Les agents de Kim - la première et la seule Sud-Coréenne à avoir remporté une médaille d'or en patinage artistique - et d'Orser assurent que c'est l'autre qui a pris la décision de se séparer après quatre ans de collaboration.

AT Sports affirme que Kim s'entraînait seule depuis juin et qu'au début août elle avait suggéré au Canadien une pause dans leur relation professionnelle. Orser aurait dit à Kim, le 23 août, qu'il arrêtait leur collaboration, toujours selon un communiqué d'AT Sports.

«Je suis reconnaissante à l'entraîneur Brian Orser d'avoir été à mes côtés et de m'avoir aidée à remporter les jeux Olympiques. J'espère qu'il pourra enseigner à d'autres patineurs et parvenir à de bons résultats», poursuit ce texte.

L'agence de Brian Orser, IMG, dit tout autre chose: selon elle, c'est la mère de Kim et un représentant d'AT Sports qui ont informé le 2 août le Canadien, lui-même médaillé aux Jeux en 1984 et 1988, qu'il ne serait plus l'entraîneur de Kim.

«Je suis honoré d'avoir travaillé avec une patineuse aussi talentueuse et douée», a déclaré Orser, selon son agence. «Je lui souhaite le meilleur pour la suite de sa carrière».

Sous la direction de Brian Orser, Kim a remporté notamment la médaille olympique en février dernier à Vancouver et le titre de championne du monde 2009 à Los Angeles. Mais elle avait été battue pour le titre mondial 2010, en mars à Turin, par la Japonaise Mao Asada.

En attendant de trouver un nouvel entraîneur, Kim continuera de s'entraîner à Toronto comme elle le fait depuis 2006. Le magazine Forbes l'a classée en août par les athlètes femmes les mieux payées du monde avec un revenu annuel de 9,7 millions de dollars.