Source ID:ddf69be735a33952b67c762363de7ff2; App Source:StoryBuilder

Dopage: l'athlétisme russe toujours exclu

Le responsable du groupe de travail de la... (PHOTO RONALD ZAK, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

Le responsable du groupe de travail de la Fédération internationale d'athlétisme sur la Russie, Rune Andersen.

PHOTO RONALD ZAK, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Doha, Qatar

La suspension sur la scène internationale imposée à l'athlétisme russe dans la foulée d'un scandale de dopage restera en vigueur jusqu'à l'analyse des données du laboratoire antidopage de Moscou, processus qui pourrait mener à la réintégration du pays avant les Championnats du monde de cette année.

Le responsable du groupe de travail de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) sur la Russie, Rune Andersen, a déclaré qu'il attendait que l'Agence mondiale antidopage ait complété l'analyse des données du laboratoire de Moscou au coeur des dissimulations de dopage. L'IAAF demande également à la Russie de couvrir les coûts des années d'enquêtes sur le dopage.

Andersen a précisé que la levée de la suspension «pourrait se faire avant, pourrait être après» les Championnats du monde qui auront lieu à Doha, au Qatar du 27 septembre au 6 octobre. Il a ajouté que «l'AMA s'est engagée à transmettre en priorité (les données) à l'unité (unité d'intégrité de l'athlétisme)».

Cette unité juge les dossiers de dopage en athlétisme.

Tout retour de l'équipe russe aux championnats du monde nécessiterait que les autorités russes poursuivent leur coopération forcée avec l'AMA.

L'AMA a réintégré l'agence antidopage russe l'année dernière à condition que le pays fournisse ses données de laboratoire d'ici fin 2018. La Russie n'a pas respecté ce délai, mais les autorités à Moscou ont finalement donné accès aux responsables de l'AMA en janvier. Il y a plus de 1,5 million de fichiers, ce qui fait de l'analyse un processus long, bien que l'AMA ait déclaré que cela pourrait être terminé le mois prochain.

Après cela, l'AMA demande à la Russie de remettre les échantillons de dopage stockés des athlètes pour des tests supplémentaires si les données montrent que leurs cas ont été dissimulés.

L'IAAF est la seule fédération de tous les sports majeurs à maintenir sa suspension envers la Russie. Elle est en vigueur depuis novembre 2015, mais l'IAAF a permis à des dizaines de Russes de concourir en tant qu'athlètes neutres.




Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer