La Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) a autorisé la dénonciatrice russe Yulia Stepanova à participer aux Championnats d'Europe et aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro comme athlète neutre.

Publié le 1er juill. 2016
Stephen Wilson ASSOCIATED PRESS

Si sa participation au rendez-vous de la semaine prochaine en Europe est assurée, on ignore encore si le Comité international olympique validera la décision pour les Jeux olympiques.

L'IAAF a déclaré qu'elle a accepté la demande de Stepanova de concourir comme une athlète indépendante en vertu de circonstances « exceptionnelles ».

La spécialiste du 800 mètres a dénoncé auprès de l'Agence mondiale antidopage l'existence d'un système de dopage organisé au sein de la Fédération russe d'athlétisme qui a entraîné l'exclusion du pays de toute compétition internationale, dont les Jeux de Rio.

Stepanova, qui a purgé une suspension de deux ans pour dopage avant de se ranger dans le camp de ceux qui dénoncent cette pratique dans le sport, vit et s'entraîne désormais aux États-Unis dans un lieu tenu secret.

Selon l'IAAF, la demande de Stepanova a été accordée en raison de « sa contribution exceptionnelle à la protection et la promotion des athlètes propres, de l'esprit sportif, de l'intégrité et de l'authenticité du sport. »

« Mme Stepanova est maintenant en mesure de disputer des compétitions internationales en tant qu'athlète neutre », a précisé la fédération.

L'IAAF a ajouté que la participation de Stepanova en tant qu'athlète neutre « est encore soumise à l'acceptation des organisateurs des compétitions, conformément aux règlements. »

La fédération a également révélé que plus de 80 athlètes russes ont déposé une demande pour participer aux Jeux de Rio en vertu des dispositions « d'admissibilité exceptionnelle. »