Annie Martin et Marie-Andrée Lessard doivent regarder dans leur rétroviseur. Deux jeunes louves du volleyball de plage sont à leurs trousses afin de leur ravir le titre d'équipe féminine numéro un au Canada.

Publié le 23 juill. 2011
Robert Laflamme LA PRESSE CANADIENNE

Heather Bansley et Elizabeth Maloney ne pouvaient pas passer de message plus clair, en venant s'imposer dans la cour des Québécoises à l'occasion de l'Omnium de Québec.

Les Ontariennes, 10e têtes de série, ont subi l'élimination en quart de finale du tournoi, samedi, face aux soeurs brésiliennes Carolina et Maria Clara Salgado, numéro trois.

Bansley et Maloney ont offert une bonne opposition, un peu trop en dents de scie malheureusement pour elles, avant de s'incliner 21-17, 21-15 sur le terrain principal du site de l'Externat St-Jean Berchmans et du Séminaire des Pères Maristes, à Sillery.

«Notre inconstance a fait la différence, a admis Bansley. Les équipes de premier plan ne commettent pas beaucoup d'erreurs et elles vous font payer chèrement les vôtres. Elles peuvent même faire tourner à leur avantage des jeux ordinaires de votre part.

«Nous visons d'atteindre le même niveau de constance que les meilleures équipes au monde, a-t-elle ajouté. C'est ce qu'il nous manque.»

Bansley, âgée de 23 ans, et Maloney, qui va célébrer son 27e anniversaire de naissance mardi, ont signé le meilleur résultat canadien sur le circuit mondial cette saison.

Elles auraient accédé directement au carré d'as, si elles l'avaient emporté, en raison du forfait des Australiennes Nathalie Cook et Tamsin Hinchley. Une blessure à Cook en est l'explication.

Au final, la septième place qu'elles ont glanée, assortie d'une bourse de 7600$ US, leur permet de rétrécir l'écart les séparant de Martin et de Lessard, au classement de qualification des Jeux olympiques de Londres.

Seize équipes seront sélectionnées pour les JO de l'an prochain en vertu des résultats obtenus sur le circuit mondial jusqu'au 12 juin l'an prochain.

À Québec, Bansley et Maloney ont récolté 300 points, comparativement aux 180 des Québécoises pour leur 13e position (4250$ US).

La lutte est vive entre plusieurs équipes. Vendredi, Lessard a indiqué qu'il y en avait au moins huit d'impliquées pour l'obtention des 15e et 16e positions.

Une autre façon pour les Canadiennes de se qualifier aux Jeux, c'est de remporter le titre continental (NORCECA), l'an prochain.

En attendant, les deux duos reprendront du service sur le circuit mondial cette semaine, en Pologne, à l'occasion du tournoi du Grand Chelem de Stare Jablonki.

Tant Martin et Lessard que Bansley et Maloney doivent franchir l'étape des qualifications afin d'accéder au tableau principal.