Comme toujours, nous avons reçu des tonnes de suggestions. Vous vous êtes surtout concentrés sur les chansons qui servent à alimenter l’ambiance durant un match. Alors sans plus tarder, voici quelques-unes de vos idées.

La Presse

Je suis très sensible à We Are the Champions (Queen) qu’on nous faisait entendre après les compétitions de vélo, ici au Québec. Pour moi, le mot “We” faisait référence à tous les participants et c’était gratifiant et motivant pour tous, car tous avaient travaillé fort pour bien réussir. Un très beau moment et c’est gravé dans ma mémoire. Merci à l’Association québécoise de vélo !

Nicole Numainville

PHOTO JEAN-CLAUDE COUTAUSSE, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE

Freddie Mercury, leader de Queen, en 1984

Thunderstruck (AC/DC). À une époque où j’étais reporter sportif, j’ai couvert de nombreux entraînements, dont quelques-uns associés à la boxe. Je me souviendrai toujours de l’entrée en scène d’Arturo Gatti à l’Hippodrome de Montréal. Jamais, à mes yeux, une séance d’entraînement publique n’est devenue aussi spectaculaire. Gatti et Thunderstruck, l’union parfaite pour des frissons garantis.

Mention honorable (1) à Hells Bells (AC/DC) lorsque le releveur Trevor Hoffman arrivait du champ extérieur pour venir terminer les matchs des Padres. Mention honorable (2) à Are You Gonna Go My Way (Lenny Kravitz) pour les échauffements des Greyhounds de Sault-Sainte-Marie à la Coupe Memorial 1993 dans leur domicile.

Simon Plourde

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

AC/DC en 2015

J’ai deux chansons super énergiques liées au sport. La première, c’est l’hymne de l’équipe de France au foot, au championnat de Coupe du monde, une chanson du groupe ivoirien Magic System. L’autre, c’est Flaggan i topp, chanson pour l’équipe de Suède de foot.

Martine Pilon

Le son dans le tapis, moi, j’ai un faible pour Simply the Best de Tina Turner… Better than all the rest... Better than anyone... Anyone I've ever met ! Chair de poule garantie…

Denis Messier

Ce n’est pas une chanson de sport comme telle, mais je ne peux pas croire que personne n’a mentionné le riff de guitare de Seven Nation Army des White Stripes, pour toujours associée au football européen dans les oreilles.

Erika Stumpf

PHOTO ANDRÉ TREMBLAY, ARCHIVES LA PRESSE

Les White Stripes lors de leur passage à Montréal en 2007

Je ne peux pas croire que vous soyez passés à côté de Seven Nation Army des White Stripes, un hymne que l’on entend partout en Europe dans les stades de foot. Tout y est : rythme, riff, refrain accrocheur, le match parfait pour le sport !

François Robillard

Avant chaque match de crosse, ils jouaient Eye of the Tiger. Ça semblait motiver énormément les joueurs. C’était à l’époque des films Rocky. Malheureusement, parfois ça motivait un peu trop l’équipe adverse !

Carole Matte

Pour moi, ce fut la chanson thème des Blue Jays en 2015 ou 2016, si je ne me trompe pas : Unstoppable de la chanteuse Sia.

Philippe Jean

PHOTO CATHERINE LEFEBVRE, ARCHIVES COLLABORATION SPÉCIALE

Coldplay à Montréal en 2017

Viva la Vida de Coldplay ! J’ai déjà dit à mon fils qu’en l’entendant, j’ai l’impression que tout est possible.

Anne-Renée

Et pourquoi pas Crazy Train d’Ozzy, qu’on entend assez souvent aux matchs de hockey…

Claude Valiquette

PHOTO OLIVIER JEAN, ARCHIVES LA PRESSE



Loco Locass en 2013

Le but de Loco Locass devrait à mon avis être l’hymne de sport ultime pour tout partisan du Canadien. Phillip Danault aurait dû l’écouter en boucle avant de partir à Los Angeles. S’il l’avait fait, il jouerait toujours pour le CH… gratis.

Philippe Girard

Sans contredit : Song 2 du groupe Blur. Un classique.

Benoit Laporte

Tonio de Pierre Barouh sur le CD Itchi Go Itchi E. L’histoire d’un footballeur qui se fait tuer dans un bar après avoir raté un but lors du match du jour.

Marc Bompoint

Na na na na, na na na na… hey hey... GOODBYE. Titre original : je pense que la chanson s’appelle Kiss Him Goodbye. Chantée toujours dans les dernières minutes de la partie. Le message est évident : la victoire est à nous. Tant pis pour vous autres.

Charlie Martin

Don’t Stop Believin’ de Journey. La chanson par excellence de tous les négligés dans le monde du sport.

Michael Hynes

Fervent partisan du football du Rouge et Or de l’Université Laval depuis près de 15 ans, je vous propose la chanson Sweet Caroline de Neil Diamond. Cet hymne sportif anime particulièrement les fiers amateurs de la section 102 et toute la foule du stade TELUS-Université Laval lors de tous les matchs locaux de notre équipe !

Guy Bourassa

PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE

Neil Diamond en 2012

Ma chanson préférée n’a pas de rythme endiablé, pas de guitare pesante, même pas de chanteur. C’est Take Me Out to the Ball Game, chantée à la pause de la 7manche au baseball. La foule se lève et chante joyeusement, peu importe que son équipe favorite gagne ou perde. Que dire de la poésie des paroles : Buy me some peanuts and Cracker Jack. Tout y est. Intemporel et indémodable.

Gilles Bouchard

Je suis surpris qu’aucun de vos experts ne l’ait choisie. C’est peut-être parce qu’elle ne répond à aucun de vos critères. Elle n’a même pas de paroles, c’est un instrumental, chef-d’œuvre de l’électro et c’est imbattable pour crinquer une foule. J’ai nommé Sandstorm de Darude. Je vous défie de l’écouter sans monter le volume. En passant, j’ai 65 ans.

Pierre Martin