Les cinq nageuses qui ont déposé un recours collectif contre Natation artistique Canada pour abus psychologiques et harcèlement ont reçu un appui de taille lundi après le passage de la nageuse de Cap-Rouge Gabrielle Boisvert et de l’ex-championne olympique Sylvie Fréchette à l’émission Tout le monde en parle. Natation artistique Québec, le pendant provincial de l’organisme canadien, leur accorde son appui.

Ian bussières
Le Soleil

« Les éléments exprimés dans la demande de recours collectif démontrent un problème systémique ancré depuis de nombreuses années, un problème qui dépasse les politiques écrites, qui dépasse la seule équipe d’entraîneurs. Il nous est impératif d’obtenir l’assurance que Natation artistique Canada prendra ses responsabilités envers ses membres actuels et futurs », est-il écrit dans une lettre ouverte publiée lundi et cosignée par la présidente et la directrice générale de Natation artistique Québec, Éléna Thibault-Arsenault et Julie Vézina, ainsi que par les responsables des organismes Sport’Aide, Égale Action et Sports Québec.

> Lisez la suite sur le site du quotidien Le Soleil