Le président-directeur général du Réseau sport étudiant du Québec (RSEQ), Gustave Roel, s’inquiète de l’impact de la décision du gouvernement du Québec d’interdire les sports organisés dans les zones rouges, une décision qui a d’ailleurs sonné le glas de la saison de sport collégial cet automne.

Ian Bussières
Le Soleil

« Au niveau du sport collégial, on savait la semaine passée qu’on s’en allait vers ça. On se réjouit de la cohérence de la décision gouvernementale puisqu’elle touche à la fois le sport scolaire et le sport associatif. Cependant, on s’inquiète de l’impact que tout cela pourra avoir sur la réussite éducative », a déclaré M. Roel, qui avait dénoncé plus d’une fois par le passé le fait que le sport associatif (civil) ne soit pas soumis aux mêmes règles que le sport scolaire.

> Lisez l’article complet sur le site du Soleil