(Moscou) Le président de la Fédération russe d’athlétisme a démissionné après moins de cinq mois de travail au milieu d’une impasse avec World Athletics au sujet de la suspension pour dopage du pays et d’une amende impayée de 5 millions US.

Associated Press

Dans une brève déclaration sur le site internet de la fédération, Yevgeny Yurchenko n’a pas donné de raison pour expliquer sa décision.

Il a dit qu’il souhaitait que son successeur puisse « aller de l’avant pour résoudre les difficultés de près de cinq ans dans les relations avec World Athletics et permettre également d’attirer suffisamment de fonds pour développer la fédération. »

La fédération, connue sous le nom de RusAF, a raté la date limite du 1er juillet pour payer l’amende de 5 millions et 1,3 million en frais. Yurchenko avait révélé à l’époque qu’il n’avait pas les moyens de payer.

L’amende a été infligée après l’aveu par Yurchenko d’un acte répréhensible au nom de la RusAF sous la direction précédente. La fédération a été accusée d’avoir fourni des documents contrefaits pour fournir à un athlète un alibi pour son indisponibilité aux contrôles antidopage. La RusAF est suspendue depuis 2015 pour dopage généralisé.

Le président du Comité olympique russe (ROC) a également déclaré dans des commentaires rapportés par les agences de presse nationales qu’un audit des finances de l’agence antidopage du pays avait révélé des irrégularités.

Les allégations n’ont pas pu être vérifiées immédiatement, mais le président du ROC, Stanislav Pozdnyakov, aurait déclaré que l’audit serait rendu public.