(Stuttgart) La championne américaine Simone Biles, victorieuse au saut, s’est offert son 17e sacre mondial et a égalé le record absolu de médailles mondiales pour un ou une gymnaste, avec 23 récompenses, samedi à Stuttgart, en Allemagne, à neuf mois des Jeux olympiques de 2020.

Agence France-Presse

Avec cette 23e médaille mondiale, Biles (22 ans) rejoint la légende biélorusse Vitaly Scherbo, qui en avait collectionné autant dans les années 90. Elle pourrait rapidement le dépasser : elle doit encore disputer la finale des barres asymétriques plus tard dans la journée, et celles de la poutre et du sol dimanche.

Et avec ses 17 couronnes mondiales, Biles étire encore son record du plus grand nombre de médailles d’or à ce niveau.

Celle-ci, conquise haut la main au saut, est la troisième de la compétition allemande pour la quadruple championne olympique en titre.

Jeudi, elle était devenue la première gymnaste quintuple championne du monde du concours général. Seul le Japonais Kohei Uchimura a fait mieux, avec six titres mondiaux, côté messieurs. Deux jours plus tôt, elle et ses coéquipières américaines avaient dominé le concours par équipe.

Avec ses deux sauts, Biles a obtenu une moyenne de 15 399. Une autre Américaine, Jade Carey (14 883), et la Britannique Elissa Downie (14 816) complètent le podium.