L'Agence mondiale antidopage a suspendu son laboratoire accrédité d'Espagne situé à Madrid, l'empêchant d'effectuer des tests antidopage pour les trois prochains mois.

ASSOCIATED PRESS

Cette suspension survient quelques semaines avant que Madrid ne soumette sa candidature finale pour l'organisation des Jeux d'été de 2020.

L'AMA a déclaré vendredi que le laboratoire pourrait en appeler de la décision devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) d'ici 21 jours. L'agence, dont le siège social est situé à Montréal, a indiqué que le laboratoire avait échoué à répondre aux exigences de l'organisation, sans offrir plus de détails.

L'Agence espagnole antidopage a cité une erreur d'étiquetage de deux échantillons d'urine en août pour justifier cette décision. Elle a déclaré par voie de communiqué qu'un échantillon avait été «contaminé par un échantillon d'un autre athlète qui contenait une forte concentration en substance dopante».

Le communiqué précise qu'aucun athlète n'a été injustement accusé de dopage sportif, et que le directeur du laboratoire chargé du contrôle de la qualité avait été limogé après l'annonce de la suspension.